Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2010 3 06 /01 /janvier /2010 13:13


1868  1936


Gorki, avant d'avoir été l' écrivain officiel de Staline, a minutieusement rapporté ce qu'était la vie misérable des Russes d'avant et d'après la révolution.

Le décès de Gorki est entouré d'une zone d' ombre : il aurait été la victime de groupes de droite et de trotskistes. Certains affirment pourtant qu' il aurait été exécuté sur ordre de Staline.

Des débuts misérables

Alekseï Maksimovitch Pechkov, dit Maxime Gorki, est né en 1868 à Nijni Novgorod, ville qui a porté son nom de 1932 à http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/2/26/Maxim_Gorky_authographed_portrait.jpg/200px-Maxim_Gorky_authographed_portrait.jpg1990. Le choix de son pseudonyme - gorki signifie
<< amer >> en russe - est extrêmement révélateur de l' état d' esprit du jeune homme qui a été rapidement confronté aux dures réalités du prolétariat de son pays. En effet, il dut très tôt subvenir à ses propres besoins : dès l'âge de huit ans, son grand-père lui fit abandonner l'école et c'est ainsi que jusqu'à vingt-cinq ans il travailla et occupa des postes très divers : pour survivre, il fut aide d'un savetier, coursier ou garçon de cuisine. La misère qu'il endurait fut telle que, par désespoir, il alla jusqu'à tenter de se suicider. Mais il se reprit et décida de commencer une nouvelle vie et d' écrire. Il débuta en rédigeant des nouvelles qui furent publiées dans les journaux de Tiflis. En 1895, la publication de "Makar Tchoudra" dans un quotidien de Saint-Pétersbourg obtint un succès spectaculaire et marqua le début de sa carrière littéraire. Dans ses premières oeuvres, il s'attache à décrire, dans un style romantique, les misères du peuple et le monde des malfaiteurs qu'il eut également l'occasion de côtoyer et qui, semble-t-il, le fascina.

Le début de la renommée


Avec le tournant du siècle, c' est une orientation nouvelle que prend sa production littéraire ; à partir de ce moment, tous ses textes marquent fortement son adhésion au marxisme. Malgré ce dénominateur commun, une distance importante s'établit entre ses romans et ses pièces de théâtre : alors que ceux-là s'enlisent dans une langue lourde et doctrinaire qui empêche l' action de prendre une ampleur créative réelle (Les Trois, 1900, La Mère, 1907), les ouvrages dramatiques profitent, eux, de la connaissance que l'artiste possède des bas-fonds russes et des personnages populaires (Les Petits- Bourgeois, 1902 - Les Ennemis, 1906 - et, surtout, Les Bas-Fonds, 1902, remaniée en 1935). Durant cette période, Gorki gagne beaucoup d' argent et en fait bénéficier largement le Parti social démocrate russe. C'est pour ses idées politiques, ou plus précisément à cause de la publication d'un poème révolutionnaire, qu'il est emprisonné, pour peu de temps, en 1901. Ayant contracté la tuberculose, dont il souffrira toujours désormais, il se rend en Crimée. Plus tard, la fondation de la maison d'édition Znanie (<<Savoir >>) lui permet de donner la parole à de jeunes artistes révolutionnaires. Sa participation à la révolution de 1905 lui valut un nouvel emprison nement. Libéré, il partit en exil et, n'ayant pu se fixer aux États-Unis, se rendit à Capri.


http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/1d/1900_yasnaya_polyana-gorky_and_tolstoy.jpg/180px-1900_yasnaya_polyana-gorky_and_tolstoy.jpg

Léon Tolstoï et Maxime Gorki


L'après-révolution


Pendant son séjour à l'étranger, sa popularité baissa quelque peu : d'une part, les modes littéraires avaient changé, d'autre part, l'intérêt de Gorki pour certains mouvements de pensée quelque peu éloignés du marxisme embarrassa ses amis politiques. De retour en Russie, il soutint Lénine et sa politique étrangère pendant la Première Guerre mondiale. Il contribua à sa manière à l'établissement du nouvel ordre en soulageant les malheureux.

Sa trilogie autobiographique ("Enfance", "Parmi les gens" et "Mes Universités") fut composée entre 1913 et 1925.L'écrivain arrive ici à sa maturité artistique ; il a  heureusement renoncé à faire de son oeuvre un traité de philosophie et de politique et s'applique avec beaucoup de véracité à saisir le petit côté des choses. Lui qui n'avait jamais eu d'autre éducation que celle de la rue est tout à fait à l' aise lorsqu' il  s' agit de reproduire tous ces détails infimes qui rendent un ouvrage vivant. Son militantisme d' avant la révolution laisse la place à une intense création artistique ; tout semble prouver que Gorki fut déçu par la tournure que prirent les événements dans la jeune union socialiste : c' e
st en partie pour cela qu'il décida de s'exiler de nouveau en ltalie. 
                                                       
                                                                                                                                                                                       Staline et Gorki

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/60/Joseph_Stalin_and_Maxim_Gorky%2C_1931.jpg/200px-Joseph_Stalin_and_Maxim_Gorky%2C_1931.jpgLa consécration officielle

En 1928, il rentre en URSS, qu'il ne quittera plus et où il mourra en 1936. Cette dernière période de sa vie se place sous le signe du stalinisme. Il est l' écrivain officiel du régime et le premier président de l'Union des écrivains soviétiques. Cette proximité avec le pouvoir lui fait quelque peu trahir la cause des plus pauvres qu'il avait si ardemment défendue ; elle le pousse également à rédiger des textes qui soutiennent inconditionnellement certaines des horreurs que connut le pays sous Staline. La publication de quelques romans (Les Artamanov, 1925 ; La Vie de Klim Samghine, 1927-1936), et surtout celle du dernier volume de son autobiographie, qui est un chef-d'oeuvre de simplicité et de vérité, prouvent cependant que son génie était demeuré intact.

En 1905, lors de la première révolution, des intellectuels français signèrent un manifeste de protestation contre l' arrestation de Gorki. Jaurès, Anatole France, Jules Renard, Aristide Briand et bien d' autres appuyèrent cette initiative.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a7/MaksimGorky2.jpg/300px-MaksimGorky2.jpgTimbre de l'URSS en l'honneur de Maxime Gorki


Notes


"Le peuple russe s'est serré autour d'un Gorki comme autour de l'homme en qui il voyait l'image agrandie de son propre visage. Il retrouvait en lui les échos de sa conscience, il reconnaissait, tracée par sa main, la légende même de son aventure. Gorki a peint avec amour et colère, avec délices et fureurs, les mille et mille figures du petit peuple russe. Il en a dénombré, exalté les richesses latentes en des temps de misères où ce peuple n'était pas encore libre, fort, maître de sa destinée, mais souillé, ténébreux, humilié, sans espoir, inconscient des trésors qui dormaient en lui. Et quand ce peuple s'est libéré, quand il s'est redressé, par l'effort violent d'une de ces résurrections douloureuses que nous appelons révolutions, Gorki est resté son compagnon, avec ténacité ; Gorki a partagé obstinément ses souffrances et ses angoisses. "

- J.-R. Bloch, "Hommage à Gorki" in Europe, sept. 1946

"Son oeuvre fait que dans ce domaine l'Octobre aura été non pas une brèche, un abîme, mais un passage, le saut de l'homme des rêves à la réalité. Elle est la source de toute la littérature soviétique, peut-être pas la seule source, mais la principale. Elle est l'élaboration lente, progressive, d'une pensée qui prend corps de livre en livre, et qui réfléchit sur soi-même, s'épure, et donne enfin la vue théorique sur quoi va s'appuyer toute la littérature vivante. "

-Louis Aragon, Les Littératures soviétiques, Éd. Denoël

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives