Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 13:11

1767  1830

Celui dont on a fait un des initiateurs du roman psychologique moderne s'est aussi et surtout illustré comme une grande figure politique sous le Directoire et sous la Restauration.

Voici comment Constant définissait son combat : "J' ai défendu quarante ans le même principe, liberté en tout (...), et par liberté j' entends le triomphe de l' individualité".


Une jeunesse désordonnée  1767 - 1794


C'est à Lausanne que Benjamin Constant voit le jour, le 25 octobre 1767, d'un père protestant et d'une mère rattachée aux huguenots du Dauphiné. Ayant perdu très tôt sa mère, il est élevé par son père, capitaine de régiment suisse, qui confie sa garde et son éducation à divers précepteurs. L'enfant se montre http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/15/Benjamin_Constant.jpg/250px-Benjamin_Constant.jpgprécoce et avide de lectures, mais nerveux et impressionnable. Envoyé à Oxford, puis à Édimbourg, il est finalement mis entre les mains de l'académicien Suard, et introduit grâce à lui dans la haute société parisienne. Son adolescence est ponctuée de liaisons avec des femmes toujours mûres et maternelles pour le frêle jeune homme qu'il est : Mme Johannot, Mme Trévor, Mme de Charrière, Mme Lindsay. Agé de vingt ans à peine, il travaille à ce qui deviendra l'oeuvre de sa vie, "De la Religion", tout en menant une vie dissolue. Cependant, un séjour en Allemagne, de 1787 à 1794, contribue quelque peu à le stabiliser. Il y occupe un poste de chambellan à la cour de Brunswick, ce qui ne l'empêche pas de s'afficher avec une comédienne pour finalement épouser une Allemande du nom de Wilhelmine von Cramm.


A l'ombre de Mme de Staël   1794  -  1810

Sortant d'un mariage malheureux que viendra clore le divorce en 1795, Constant aborde une nouvelle période de sa vie, tant sur le plan sentimental que politique. En 1794, il fait la connaissance de Mme de http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/11/Madame_de_Sta%C3%ABl.jpg/250px-Madame_de_Sta%C3%ABl.jpgStaël, avec laquelle il entretiendra une relation tourmentée pendant quatorze années et grâce à laquelle il croit pouvoir jouer un rôle politique en France. Sous son influence, il publie "De la Force du gouvernement actuel de la France et de la nécessité de s'y rallier". Sous le Consulat et toujours grâce à sa protectrice, il est nommé membre du Tribunat par Bonaparte, mais il laisse passer sa chance par souci de dignité. Éliminé de l' Assemblée, il s'éloigne un temps de la vie publique pour suivre Mme de Staël dans ses déplacements à travers l'Europe. C'est aussi le moment où il renoue avec ses activités littéraires, puisqu'il compose "Adolphe" (1806). Le roman sera publié en 1815 mais ne connaîtra pas le succès que lui réservera la fin du XIX ème siècle. Tandis que les brouilles se multiplient avec Mme de Staël, Constant croit trouver la femme de sa vie en la personne de Charlotte von Hardenberg. http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/3/3f/Johann_Heinrich_Schr%C3%B6der_zugeschrieben%2C_Portrait_der_Gr%C3%A4fin_Charlotte_von_Hardenberg.jpgLa jeune femme, qui était mariée, se rend libre et épouse l'écrivain en secret. Cette double union trouve sa peinture dans l'autobiographie inachevée : "Cécile" (1810). Au terme de cette période, on peut dire que Benjamin Constant a produit l'essentiel et le meilleur de son oeuvre romanesque, si l'on excepte "Le Cahier rouge".


L'entrée en politique  1810  -  1816


La carrière politique de l'écrivain coïncide, à ses débuts, avec l'ébranlement du pouvoir impérial. Après une série de publications, Constant veut s'affirmer comme théoricien du nouveau régime politique. Dès 1814, ses libelles lui valent un immense succès et en font l'homme des idées libérales, ainsi qu'une grande figure de l'opposition. Au milieu de cette agitation, il trouve encore le temps de s'éprendre de Juliette Récamier, allant jusqu'à se faire royaliste pour elle et menant une cour assidue http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:sQBn74i2z_OQqM%3Ahttp://www.visiterlyon.com/IMG/jpg/4-Cat_I_31.jpgdont son "Journal" porte les marques. Au retour de l'empereur de l'île d'Elbe, l'écrivain apporte son soutien aux Bourbons. Ses revirements politiques ne s'arrêtent pas là : chargé par Napoléon de rédiger l'Acte additionnel aux constitutions de l'Empire, il n' en écrira pas moins, après l' épopée des Cent-Jours, un poème anti bonapartiste, le "Siège de Soissons", puis, quelques années plus tard, rendra hommage aux velléités libérales de Napoléon dans ses "Mémoires sur les Cent-Jours". Pour l'heure, le triomphe des Ultras oblige Constant à s'exiler en Angleterre jusqu'en 1816, en compagnie de sa femme.


La consécration de l'homme public  1816  -  1830

De retour à Paris, Benjamin Constant collabore à tous les joumaux libéraux, prononce des conférences sur la religion et entame la publication de ses "Cours de politique constitutionnelle" . Fidèle   à la monarchie, il travaille néanmoins à la création d'un courant libéral destiné à reprendre le pouvoir après la Restauration. Mais il ne se limite pas au seul rôle de théoricien : en 1819, il se fait enfin élire député de la Sarthe. La révolution de Juillet se passe certes de sa présence - sa santé fragile et le poids de ses dettes l'ont contraint à trouver refuge à la campagne - mais il jouit d'une grande popularité et bientôt d'une reconnaissance officielle. En effet, Louis-Philippe, magnanime, l'admet dans les rangs de l'opposition. C'est ainsi qu'au déclin de sa vie,l'écrivain est devenu une véritable figure publique : ses obsèques, en 1830, seront l'occasion d'une grande manifestation populaire.

Les deux ouvrages auxquels Constant tenait le plus seront publiés à titre posthume : "De la Religion" (paru de 1824 à 1831) et "Du Polythéisme" romain considéré dans ses rapports avec la philosophie grecque et la religion chrétienne (1833).

Notes

La face privée et la face publique

 "Les " émotions intimes .. qui .. dévastaient .. Constant (...) sont tributaires des deux paliers (...) : le palier de la solitude et le palier des autres. (...) Cependant si pour nous c'est moins le Constant des funérailles de 1830 que le Constant des émotions intimes qui est immortel, il convient de ne pas oublier qu'aux yeux de Constant lui-même son oeuvre véritable était son oeuvre politique."

- Charles du Bos  - ,Grandeur et misère de Benjamin Constant, 1946

Une individualité démultipliée

<<A chaque moment de sa vie, Constant se retrouve tel qu'il est. Tel qu'il est, c'est-à-dire variant d'heure en heure, mais sans sortir du cercle de son individualité, laquelle figure ici l'invariant. D'où provient qu'achevé quand on le confronte à autrui, Constant semble incomplet si on le compare à lui-même. Parce qu'il est individuel dans la moindre de ses réactions, notre imagination est aiguillée vers une infinité de mondes possibles, et afin que Constant fournisse sa  complétude, il faudrait (...) que chacune des puissances eût passé à l' acte. En vertu de son originalité, l' être tout individuel est condamné à ne jamais tout à fait s'accomplir : aucune de ses manifestations ne I'épuise. "

 - Charles du Bos,

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives