Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2010 5 29 /01 /janvier /2010 17:00


Le personnage du "juif errant" est issu d' une tradition chrétienne millénaire : il s'agit d' un juif destiné à errer éternellement sans aucune chance de pardon. Cette punition divine est justifiée par le fait qu' il refusa de donner à boire au Christ sur le chemin de croix. Dans son récit, Eugène Sue, contrairement à la tradition, accorde à Samuel  la rédemption après un long parcours de pénitence.

Le "juif errant"  est un personnage légendaire dont les origines remontent à l' l'Europe médiévale. Le personnage ne pouvait pas perdre la vie, car il avait perdu la mort : il erre donc dans le monde entier et se fait voir de temps en temps.



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/bd/SueWanderingJew.jpg/280px-SueWanderingJew.jpgLes héritiers de la famille Rennepont doivent faire face à la Compagnie de Jésus, qui prétend garder pour elle seule la fortune en jeu. En tuant si nécessaire.


Un héritage très convoité

Le fil conducteur de I' oeuvre est une affaire compliquée d'héritage. Les sept derniers membres de la famille Rennepont, qui sont de conditions sociales extrêmement différentes, doivent se partager la fortune laissée par un de leurs ancêtres huguenots. Tout pourrait être simple si la Compagnie de Jésus ne s'en mêlait pas. Gabriel de Rennepont est membre de cette communauté religieuse et iI a décidé de lui léguer sa part d'héritage. Cependant, la cupidité de ses compagnons est sans limites et ils en arrivent à faire disparaître toute la famille - sauf le naïf Gabriel, qui ne se doute pas de ces crimes. La cassette où se trouve déposée la fortune est conservée par un juif, nommé Samuel, qui mène une lutte farouche contre les Jésuites. Heureusement, Gabriel prend connaissance des méfaits de ceux-ci et iI brûle la cassette dès qu' elle entre en sa possession ; la mort des principaux coupables donne à la fin du récit un agréable goût de justice rendue.

Divertir et politiser

Cette oeuvre d'Eugène Sue consiste en un foisonnement d'histoires paralIèles qui se rencontrent chaque fois qu'elles ont une incidence directe sur la trame principale, c'est-à-dire celIe du legs. Ainsi, le monde ouvrier, celui des Jésuites et les deux juifs errants - Samuel et sa femme - sont autant de parties secondaires du récit qui écIairent I' idéologie de I'auteur. En effet, derrière une apparence de roman-feuilleton divertissant, "Le Juif errant" développe d'une façon précise les convictions religieuses et politiques d'Eugène Sue. Sa haine des http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/cb/Juif_errant.jpg/180px-Juif_errant.jpgJésuites est grande ; leur inhumanité s'affiche à travers chacun de leurs actes. Les conceptions politiques, elles, sont plus difficiles à interpréter : en effet, malgré une sympathie évidente pour les ouvriers, il semble cIair que Sue n'incite nullement à la révolte. On se rend compte qu'iI croit fermement à une possibilité de réforme, en douceur, de la société. Pour Sue, il suffirait que les riches connaissent vraiment les conditions de vie des pauvres pour que ces réformes puissent donner à tous le bonheur.

Extraits :

Djalma représente la branche indienne de la famille Rennepont

Que l'on se figure un joli salon rond, tendu d'étoffe de l' lnde, sobrement rehaussé de quelques fils d'or; le plafond, vers son milieu, disparaît sous de pareilles draperies nouées et réunies par un cordon de soie. Le jour n' arrive dans ce salon qu' en traversant une petite serre chaude que l'on voit à travers une glace sans tain, formant porte-fenêtre, et pouvant disparaître dans l'épaisseur de la muraille, en glissant le long d'une rainure pratiquée au plancher. Un store de Chine peut, en s'abaissant, cacher ou remplacer cette glace. Quelques palmiers nains, des musas et autres végétaux de l'lnde, aux feuilles épaisses et d'un vert métallique sont disposés en bosquets dans cette serre chaude. Dans cette pièce un peu obscure, tout imprégnée de suaves senteurs mêlées à l'odeur aromatique du tabac persan, un homme à chevelure brune et pendante est agenouillé sur un magnifique tapis de Turquie, il attise avec soin le fourneau d'or d'un houka ; le flexible et long tuyau de cette pipe aboutit entre les doigts ronds et effilés de Djalma, mollement étendu sur le divan.

                          ***

La Juive errante redevient mortelle

Soudain apparaît une forme humaine. C' est une femme. Elle s'avance lentement vers les ruines, elle les atteint. Cette femme est pâle, son regard est triste, sa longue robe flottante et ses pieds sont poudreuux, sa démarche est pénible, chancelante. Un bloc de pierre est placé au bord de la source, presque au-dessus de la statue de saint Jean le décapité. Sur cette pierre, cette femme tombe épuisée, haletante de fatigue. Et pourtant, depuis bien des jours, bien des ans, bien des siècles, elle marche, marche infatigable. Mais, pour la première fois elle ressent une lassitude invincible. Pour la première fois, ses pieds sont endoloris. Ses pieds saignent, ses membres sont brisés par la fatigue, une soif brûlante la dévore. Elle ressent ces infirmités, elle souffre, et elle ose à peine y croire. Sa joie est trop immense. Mais son gosier, de plus en plus desséché, se contracte ; sa gorge est en feu. Elle aperçoit la source, et se précipite à genoux pour se désaltérer à ce courant cristallin et transparent comme un miroir. Que se passe-t-il donc ? A peine ses lèvres enflammées ont-elles effleuré cette eau fraîche et pure, que, toujours agenouillée au bord du ruisseau, et appuyée sur ses deux mains, cette femme cesse brusquement de boire et se regarde avidement dans la  glace limpide. Tout à coup, oubliant la soif qui la dévore encore, elle pousse un grand cri, un cri de joie profonde, religieuse. Dans ce miroir profond, elle vient de s'apercevoir qu' elle a vieilli. En quelques jours, en quelques heures, en quelques minutes, à l'instant peut-être, elle a atteint la maturité de l'âge.

Notes :

<<Eugène Sue, dans "Le Juif errant", ne suggère pas la révolte. Au contraire, il condamne la violence et essaye de susciter une certaine compréhension entre les classes en exigeant des "riches" la charité et en faisant savoir aux "pauvres" que les riches ont leurs problèmes aussi.

Dans toutes les intrigues du "Juif errant" on trouve sous une forme ou une autre un mécanisme de "fascination ", que le lecteur pourra partager à son gré avec l'auteur. Parfois cette fascination sert les buts didactiques de l'auteur, comme c'est le cas par exemple quand s'opère dans l'intrigue des ouvriers une fascination évidente de la misère, de la criminalité, de la méchanceté de quelques capitalistes, et même du choléra, qui a des conséquences funestes pour les classes pauvres, mal nourries. >>

- Brynja Svane, Europe, novembre  décembre 1982


<<Le Juif errant est un modèle de roman populaire - un roman qui véhicule des idées élémentaires et qui s'exprime dans un langage simple, un roman qui propose une action directe et met en scène des personnages dont la psychologie traduit les pulsions les plus habituelles de l' être humain, un roman qui offre une intrigue vivante,  dynamique, plurielle, où tous les ressorts de la narration sont constamment déployés. >>

- Jean-Baptiste Baronian, Le Juif errant, introduction, Éd.Oswald,19
78

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives