Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 14:45


1832 - 1885

 

Écrivain révolté et engagé, Vallès dépeignit de façon inoubliable les heures tragiques de la Commune.

 

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://www.audiocite.net/illustrationlivres/valles1auteur.jpg&sa=X&ei=uJFUT4PNGIL08QOjz6HUCA&ved=0CAwQ8wc&usg=AFQjCNEyqL9Hu8pRbFRworQFMi3Qs2Uoug<< Il avait du talent, ce Vallès d'avant la Commune, un talent sans souplesse, sans imagination, d'un dictionnaire très restreint, où les mots "drapeaux, guenilles, baïonnettes" revenaient à tout propos pour donner un faux élan à la phrase, mais avec cela une façon très personnelle de voir et de dire, une certaine férocité joyeuse, de l'esprit bien à lui, et suffisamment de littérature >>. Alphonse Daudet, Lettres à un absent.

 

Des origines modestes

 

Jules Vallès, de son vrai nom VALLEZ, né au Puy-en-Velay  le 11 juin 1832, eut une enfance malheureuse qui le marqua pour toute sa vie. Ses parents étaient des enfants de paysans qui souhaitaient s'élever au-dessus de cette condition. Son père était devenu professeur car il avait cru voir là un moyen d'échapper à sa condition sociale. En fait, il devint à grand-peine un universitaire besogneux, toujours tremblant pour sa place et inquiet pour ses fins de mois. Madame Vallez se prenait pour une bourgeoise et se rendait surtout ridicule. Tous deux imposèrent à leurs enfants l'expérience de la misère soigneusement dissimulée et surtout de la contrainte. Etant eux-mêmes réduits à la soumission, ils ne pouvaient concevoir l'éducation que sous une forme autoritaire et répressive.

 

Une enfance maheureuse

 

L'enfance du petit Jules fut donc sevrée de tendresse et de gaieté ce qui, très tôt, en fit un révolté. Rapidement, il s'opposa à l'école et à sa famille, assimilées à des prisons, mais aussi à toutes les formes contraignantes de pensées et de vie. Alphonse Daudet dira plus tard de lui : <<Dans ces histoires lugubres auxquelles il s'acharnait, on devine le rire amer, les yeux pleins de bile de l'homme qui a eu une enfance malheureuse, et qui en veut à l'humanité parce que tout petit, il a porté des habits ridicules, taillés dans les redingotes de son père.>> (Lettres à un absent, Paris, Lemerre, 1871).  Son rêve de liberté trouva un modèle et un aliment dans ses séjours à la campagne, chez ses oncles et ses tantes : la terre devint le lieu de l'authenticité, de l'ouverture et de la cordialité.

 

Un bachelier insurgé

 

Vallès fit de bonnes études mais sans y prendre goût ; il fut un fort en thème malgré lui. Il était à Nantes, en classe de réthorique, lorsque se produisit la révolution de 1848. Il prit part avec enthousiasme aux manifestations. Son opposition à sa famille et à l'éducation prenait désormais une autre dimension ; le lien entre la révolte personnelle et la révolution n'allait plus se desserrer.

 

Devenu bachelier, il alla à Paris en 1849 pour préparer l' Ecole normale. On respirait encore, dans la capitale, l'atmosphère de la révolution de 1848 et son jeune esprit s'en exalta, au point d'entrer dans un complot destiné à enlever le prince président, ce qui lui valut un bref séjour en prison. Puis, il fut le témoin plein de rage et  d'impuissance du coup d'Etat. Il éprouva alors le sentiment d'appartenir à << la génération la plus maltraîtée de l'histoire >>.

 

Le journaliste et le polémiste

 

Il connut quelques années de misère véritable, vivant d'expédients et pratiquant les métiers les plus divers et les  http://www.pleinchant.fr/imageslivres/genssinguliers/refractaires.jpgplus bizarres : professeur libre, chroniqueur de Bourse, expéditionnaire....  En 1857, son premier livre, "l'Argent", attira sur lui l'attention, en raison de la virulence de sa préface. Ce succès, dû à la curiosité, lui ouvrit les colonnes des journaux parisiens. Sa voie était trouvée ; il fut l'un des plus remarquables journalistes de son époque, et tout d'abord un journaliste d'opposition à l'Empire. Dans de nombreux journaux, et notamment dans l'un de ceux qu'il dirigea, "La Rue", il se signala par son ardeur et son talent. Son audace et son franc-parler lui valurent de fréquents démêles avec la censure et plusieurs séjours en prison. Ses articles furent réunis dans deux volumes : "Les Réfractaires" en 1866 et "La Rue" en 1867, ce qui renforça encore sa réputation de polémiste.

 


Un écrivain engagé

 

 Il fut de toutes les manifestations qui précédèrent la Commune, et, lorsque celle-ci se déclencha, il fut élu dans le XV ème arrondissement. A l'Assemblée, pour sauvegarder la paix sociale, il conseille l'entente entre les classes, mais, se rendant compte que le conflit est inévitable, il le dénonce dans son journal, "Le Cri du peuple". Devenu un des chefs de file de l'insurrection, il resta jusqu'au bout, pendant la Semaine sanglante, à combattre sur les barricades du XI ème arrondissement. Ayant été condamné à mort, il dut s'enfuir et gagner Londres, où il gagna sa vie en écrivant pour des journaux parisiens, en particulier "Le Siècle". C'est là qui termina " l' Enfant" (1881) et rédigea "Le Bachelier" (1881). Il rentra à Paris en 1883, trois ans après l'amnistie générale. Il publia de nouveau "Le Cri du peuple", dont les colonnes accueillirent les revendications populaires les plus radicales. Lorsqu'il mourut à Paris le 14 février 1885, on fit à ce partisan passionné de la cause du peuple des funérailles à la fois imposantes et houleuses. Son oeuvre, qui a été lue par des générations d'adolescents, sa vie passionnée, en font, malgré ses violences, un des auteurs les plus attachants du XIX ème siècle.

 

 

Notes :

 

<<La révolte est tellement fondamentale chez Vallès qu'on à pu l'identifer à elle. Pourtant, ce révolté n'a rien de maladif. Il éclate au contraire de santé et de vitalité, il a la fougue, le goût de la prouesse physique et son style à du muscle.

Vallès n'est pas non plus un intellectuel. L'attitude d'opposition, l'action révolutionnaire ne prennent pas appui sur une analyse économique ou politique : elles sont élan du coeur et répondent à un besoin de solidarité, de liberté, de chaleur humaine et de spontanéité que son éducation n'a pas permis de satisfaire. Il se méfie des doctrines, encore plus des dogmatiques et des pédants : sa révolte est instinctive, généreuse et globale. Seul Proudhon* lhttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4a/Pierre-Joseph_Proudhon.jpg/220px-Pierre-Joseph_Proudhon.jpg'a marqué, encore n'en a-t-il retenu que ce qui va dans le sens de ses propres exigences. Parce qu'il ne s'embarrasse pas de théories et refuse l'abstraction, il a le goût du concret et du naturel : la fréquence des images tirées de l'expérience quotidienne et des thèmes en rapport avec elle, l'importance des sensations dans son oeuvre révèlent une extrème  sensibilité à l'aspect extérieur des choses et des êtres, à la présence du monde et à sa saveur. La référence au concret permet d'heureux effets de décalage et sert à la démystification du verbalisme et de l'enflure. >>  - Pierre Pilu - Encyclopaedia Universalis

 

  * http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre-Joseph_Proudhon

 

 

 

Littérature audio :

 

L'enfant :

 

http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/valles-jules-lenfant.html

 

Le Bachelier :

 

http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/valles-jules-le-bachelier.html

 

L'insurgé :

 

http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/valles-jules-linsurge.html

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives