Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2009 6 05 /12 /décembre /2009 11:14



A travers près de trois cents récits, Maupassant évoque la Normandie, les souvenirs de la guerre de 1870. II offre une description cruelle, cynique ou tendre de la société d'un siècIe finissant.

Publiés dans des revues de 1880 à 1890, "Les Contes" ont été réunis en volumes désignés par le titre du premier récit. Ils ont parfois été regroupés de façon thématique.

 

 

http://fr.wikisource.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Contes_et_Nouvelles_de_Maupassant

 

 

Des vies

En 1880, Maupassant, qui n'a jusque-là écrit que des poèmes, compose "Boule de Suif",  nouvelle "antipatriotique" qui  I' impose à l'attention de tous. Désormais, la voie de Maupassant, fils spirituel de Flaubert, admirateur de Balzac, est tracée. En l' espace de dix ans, il rédige près de trois cents nouvelles mettant, avec http://ecx.images-amazon.com/images/I/51-RXpOCO9L._SL500_AA300_.jpgart, en relief les détails  caractéristiques de la réalité. Derrière la richesse et la variété apparente des anecdotes narrées, les nouvelles reprennent toujours les mêmes thèmes, révélant une vision du monde essentiellement pessimiste, parfois révoltée, souvent acide. Ici, il est question de communication impossible entre les êtres, qu'ils soient prisonniers de leurs sens ou épris d'idéaux ; là, on peut voir une famille se désagréger, les coeurs se briser. Aux prises avec la guerre, la folie ou la mort, l'homme se révèle dans son égoïsme impitoyable, dans sa "souffrance de vivre". D'une nouvelle à l'autre, Maupassant évoque les mêmes milieux : la campagne normande, celle des hobereaux et des paysans (La Ficelle, La Bête à maître Belhomme, etc.), Paris où se côtoient sans se croiser prostituées, grandes bourgeoises et petits fonctionnaires pétris de médiocrité (La Parure, La Maison Tellier, etc.).

Au fiI des mots

A la description documentaire, Maupassant préfère les notations rapides qui suffisent à la représentation d'un geste ou d'une silhouette. Il  choisit l'esquisse, optant pour l'anecdote plutôt que pour une tentative d'épuisement du réel. Car c'est dans cette succession d'événements à forte coloration romanesque qui marquent une vie que se lit la vérité d'un homme.
Derrière cette ample satire sociale que brossent les nouvelles, c'est toute la colère, l' ironie mêlée de tendresse de Maupassant qui se donnent à lire. Au-delà, les destins qu'il narre iIIustrent ce tournant que connaît la fin du XIXèmes siècle avec l'émergence de l'esprit individualiste. L'écriture, aisée, où le trait acerbe s'allie à la poésie de la description, où la finesse psychologique se conjugue avec un sens aigu de l'histoire, est au service d'un sentiment tragique de l'existence, d'une vision de la société d'où la notion d'individu tend à disparaître.

Flaubert, ami de la famille Maupassant, initie tôt le jeune écrivain aux exigences de l' esthétique réaliste et lui fait rencontrer quelques sommités de l' époque dont Huysmans, Daudet et Zola.  Maupassant complète alors le petit groupe qui, chaque jeudi soir, se réunit chez Zola.

Extraits :

Boule de Suif est une prostituée qui, lors d'un voyage en diligence en compagnie de bourgeois, se livre à un Prussien pour sauver leur liberté. Le lendemain, elle ne rencontrera que leur mépris.

On n'attendait plus que Boule de Suif. Elle parut. Elle semblait un peu troublée, honteuse ; et elle s'avança timidement vers ses compagnons, qui, tous, d' un même mouvement, se détournèrent comme s' ils ne l'avaient pas aperçue. Le comte prit avec dignité le bras de sa femme et l'éloigna de ce contact impur. La grosse fille s' arrêta, stupéfaite ; alors, ramassant tout son courage, elle aborda la femme du manufacturier d'un "bonjour, madame" humblement murmuré. L' autre fit de la tête seule un petit salut impertinent qu' elle accompagna d' un regard de vertu outragée. Tout le monde semblait affairé, et l'on se tenait loin d' elle comme si elle eût apporté une infection dans ses jupes. Puis on se précipita vers la voiture où elle arriva seule, la dernière, et reprit en silence la place qu' elle avait occupée pendant la première partie de la route.

Boule de Suif, Le Livre de poche, 1957.

                                    ***

Le désespoir, la tristesse se font cynisme dans "La Parure",  I'histoire de cette femme qui paiera toute sa vie pour avoir brillé un soir au bal du ministère

Mme Loisel connut la vie horrible des nécessiteux. (...) Elle savonna le linge sale, les chemises et les torchons, qu' elle faisait sécher sur une corde ; elle descendit à la rue, chaque matin, les ordures, et monta
 l' eau, s' arrêtant à chaque étage pour souffler. Et, vêtue comme une femme du peuple, elle alla chez le fruitier, chez l' épicier, chez le boucher, le panier au bras, marchandant, injuriée, défendant sou à sou son misérable argent. (...)
Le mari travaillait, le soir, à mettre au net les comptes d' un commerçant, et la nuit, souvent, il faisait de la copie à cinq sous la page.
 Et cette vie dura dix ans.
Au bout de dix ans, ils avaient tout restitué, tout, avec le taux de l' usure, et l'accumulation des intérêts superposés.

Mme Loisel semblait vieille maintenant. Elle était devenue la femme forte, et dure, et rude, des ménages pauvres. Mal peignée, avec les jupes de travers et les mains rouges, elle parlait haut,  lavait à grande eau les planchers. Mais parfois, lorsque son mari était au bureau, elle s' asseyait auprès de la fenêtre, et elle songeait à cette soirée d' autrefois, à ce bal où elle avait été si belle et si fêtée. . Que serait-il arrivé si elle n' avait point perdu cette parure ? Qui sait ? qui sait ?
Comme la vie est singulière, changeante ! Comme il faut peu de chose pour vous  perdre ou vous sauver !

"Contes du jour et de la nuit - collection Folio  1984



Notes :

Dans la préface de "Pierre et Jean",  Maupassant définit sa pratique d'écriture. Ce texte est par beaucoup considéré comme le manifeste du réalisme :
<<Le réaliste, s'il est un artiste, cherchera, non pas à nous montrer la photographie banale de la vie, mais à nous en donner la vision plus complète, plus saisissante, plus probante que la réalité même>>.

<<La vie, en outre, est composée des choses les plus différentes, les plus imprévues, les plus contraires, les plus disparates ; elle est brutale, sans suite, sans chaîne, pleine de catastrophes inexplicables, iIIogiques et contradictoires qui doivent être classées au chapitre faits divers>>.

<<Voilà pourquoi l'artiste, ayant choisi son thème, ne prendra dans cette vie encombrée de hasards et de futilités que les détails caractéristiques utiles à son sujet, et il  rejettera tout le reste, tout l' à côté. >>-

Maupassant, préface de Pierre et Jean, Le Livre de Poche, 1983

Albert  Thibaudet, professeur de littérature française puis critique notamment à la NRF, écrit.à propos de Maupassant :  <<Tout d'abord, iI est dans la littérature le maître certain du conte, le cIassique du conte, supérieur à Mérimée par la solidité et la variété des êtres vivants qu'il  pétrit dans une pâte de peintre au lieu d'en évoquer les traits comme le grand dessinateur de " La Partie de trictrac", supérieur à Alphonse Daudet non seulement par la richesse de la production, mais par un art  plus mâle, plus tonique, plus direct >-

Albert  Thibaudet, Histoire de la littérature française, Marabout, 1981

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives