Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 15:24

1840 - 1902


Le romancier des classes populaires et bourgeoises

Zola
reçut une solide formation rhétorique durant ses années de lycée. Il lut avec avidité et s' éprit des romantiques. Entre douze et vingt ans il composa plusieurs milliers de vers. Pendant ses deux années de "bohème" à Paris, son intérêt se tourna vers les classiques (Montaigne, Shakespeare...), mais aussi vers des modernes (Michelet et Sand). C'est à cette époque qu'il se lia avec le peintre Cézanne. Son entrée chez Hachette marque une rupture dans sa formation intellectuelle : Zola se familiarise alors avec des courants de pensée novateurs : ce sont l'esprit d' encyclopédisme de la maison d' édition, le positivisme de Taine et enfin une atmosphère générale de libre pensée.


Du journalisme au roman

Emile Zola est né en le 2 Avril 1840.  à Paris. Son père, émigré italien et constructeur imaginatif, est un homme à l'esprit d'entreprise jamais découragé. Peut- être les personnages les plus entreprenants de l'oeuvre du romancier, comme Eugène Rougon et surtout Octave Mouret, lui sont-ils redevables. Les études d' Émile Zola furent brèves : il n'a pas fréquenté l' Université, ayant été refusé au baccalauréat. Mais son éducation littéraire, déjà bien amorcée lors de ses années de lycée, aura l'occasion de se parfaire au cours de ses deux années de  " bohème" à Paris : elles lui laisseront tout le loisir de lire, jusqu' à son entrée chez l'éditeur Hachette. Commence ensuite sa carrière de journaliste, qui fut le premier véritable métier de Zola  et qui l'occupa pleinement à partir de 1866 et jusqu'en 1881. Tantôt chroniqueur de la vie quotidienne, tantôt chroniqueur politique, il est aussi critique littéraire et critique d'art : autant d'occasions pour sa plume d'écrivain de s'aiguiser. En 1867 avec
Thérèse Raquin", puis à partir de 1868 avec ce qui deviendra "Les Rougon-Macquart", naît enfin l'écrivain.

 La gloire du romancier et l'affaire Dreyfus

La "grande affaire" d'Émile Zola  fut le cycle des "Rougon-Macquart", comme "La Comédie humaine" fut celle de Balzac. Vingt-cinq ans de sa vie seront consacrés à la chronique de cette famille, depuis 1868, date http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/5/5e/Alexandrine_1900.jpg/220px-Alexandrine_1900.jpgdes premiers travaux préparatoires, jusqu'au "Ðocteur Pascal" en 1893. Avec "L'Assommoir", en 1877, le succès déjà grand du romancier devient immense. A partir de cette date, Émile Zola  devient le chef de file d'une école littéraire : le http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRwqFaU0840Jyx0hBc1lMcHNc7cxjTc0hEHa215sJQpFQjgpDu2naturalisme. Il publie plusieurs écrits théoriques : "Le Roman expérimental" en 1880 et  "Les Romanciers naturalistes"  en 1881. Marié depuis 1870 à  Alexandrine Meley ( à droite) , Zola connaît les difficultés d'une double vie. De sa maîtresse, Jeanne Rozerot (à gauche), il aura deux enfants. En 1894  éclate l'affaire Dreyfus ; elle émeut les milieux intellectuels et bientôt la France tout entière. Convaincu de I'innocence du capitaine Dreyfus, un israélite accusé de trahison par l'armée française, Émile Zola mène campagne pour sa défense. Le 13 janvier 1898, I'Aurore publie son célèbre article :  "J' accuse".
 Zola  meurt  le 29 Septembre 1902 à Paris,  asphyxié, sans doute de manière accidentelle. Esprit curieux de tout, il a laissé, outre son oeuvre écrite, une oeuvre importante de photographe.

Les Rougon-Macquart, histoire naturelle et sociale d'une famille sous le second Empire

En vingt romans, Zola évoque les destinées liées de deux familles, les Rougon et les Macquart, depuis le coup d'État de Napoléon III le 2 décembre 1851 (La Fortune des Rougon, 1871) jusqu'au désastre de Sedan et à la Commune en 1870  (La Débâcle, 1892).

A I'origine : une "fêlure", celle que la tante Dide a léguée à toute sa descendance. Gervaise devenue alcoolique (L'Assommoir, 1877), Jacques Lantier se livrant à une folie meurtrière portent la marque implacable de l'hérédité. Le second Empire est l'époque de toutes les débauches. Un monde nouveau se construit sur les décombres de l'ancien : pour s'agrandir, "Au bonheur des dames"  "avale" les petits commerces du quartier. La spéculation effrénée, tant  immobilière que financière (L'Argent, 1891), porte avec elle sa boue : la dégénérescence morale, celle de Renée Saccard (La Curée, 1871) comme celle de Nana (Nana, 1880). Les forces de création et les forces de destruction s'opposent tandis qu'alternent chutes et ascensions sociales, créant le rythme profond  du cycle, tel un puissant mouvement symphonique. Les Gras que sont les charcutiers des Halles auront raison du dérangeant Florent, le révolté,  le Maigre enfin ! (Le Ventre de Paris, 1873) ; mais tandis que dans "Germinal"  (1885) la révolte des mineurs disparaît dans les décombres du Voreux
(
La mine où aura travaillé Etienne Lantier, s'appelle le Voreux ; il y a de la dévoration, l'idée de la voracité dans le mot), les germes du printemps annoncent une révolution future.

Le naturalisme visionnaire

Le naturalisme est l'introduction dans la littérature de l'esprit d'observation et d'analyse, deux maîtres mots dans la théorie littéraire d' Émile Zola et qui évoquent une démarche délibérément empruntée à la science. Sur le plan physique et moral, c'est l'introduction du principe de l'hérédité, tandis que de très importants travaux préparatoires assurent la véracité du contexte historique et social.

Avant de rédiger "Germinal",  Zola a mené une enquête minutieuse dans les mines d' Anzin (1884). Mais à partir des bases que sont l' observation et l'analyse, tout est possible. Il ne faut pas se méprendre sur le sens du naturalisme zolien ; le peintre de "L' oeuvre" (1886) est un peintre visionnaire : il ne se contente pas de copier la réalité, il l' anime d'un souffle qui lui est propre. "L'avenir appartiendra à celui ou à ceux qui auront saisi l'âme de la société moderne, qui, se dégageant des théories trop rigoureuses, consentiront à une acceptation plus Iyrique, plus attendrie de la vie", répond Zola à Jules Huret en 1891.

Ainsi se mêlent inextricablement un réalisme cru (notamment la présence, jusque-Ià plus discrète dans la littérature, de la sexualité) et un Iyrisme parfois débridé. C'est le célèbre "saut dans les étoiles".

Les Soirées de Médan réunissaient chez les Zola plusieurs écrivains qui partageaient  les mêmes conceptions artistiques. Parmi eux,  l' on trouvait  Huysmans et Guy de Maupassant. Ces soirées contribuèrent à créer un esprit commun et un ouvrage naquit de ces rencontres en 1880.

Notes :

L'homme

"Le "boeuf de labour" est un hyper-nerveux, un écorché vif. Zola, peintre des foules, a peur dans les cohues. Une peur physiologique, souterraine, incontrôlable, incoercible. (...) Ce pachyderme, ce sanglier, cette espèce de brute qui, dans ses romans, écrit des choses à ce point hideuses qu' elles donnent la nausée à M. France et soulèvent, chez les honnêtes gens, une véritable indignation, c'est un tendre, un homme qui adore les enfants (...), quelqu'un qui a toujours besoin d'une bête, près de lui, à aimer."

Henri Guillemin Le journaliste

"La presse française lui a peut-être dû plus qu'à tout autre romancier de la même génération. Il I'a servie par la lucidité de ses analyses politiques et esthétiques, par la diversité de ses curiosités, par la carrure et la vigueur de ses polémiques, et aussi par le retentissement de ses inventions. Ses articles les plus éclatants ont accru l' emprise du journal sur l' opinion, et l'ont rendu redoutable pour les pouvoirs."

Henri Mitterrand

Le romancier

"Ce n'est plus le "naturaliste" attiré par les côtés sordides de la vie ou le romancier à prétentions scientifiques qu'on voit désormais dans Zola, mais un véritable artiste qui, sous des impulsions d'origine profonde, crée un univers dont on explore en profondeur la genèse, les structures et les significations."

 Colette Becker

 


 

Lien du site dédié à Emile ZOLA  - "Les Rougon-Macquart : 

http://www.emile-zola-les-rougon-macquart.fr/index.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

manson 16/05/2011 14:21


Emile Zola revient sur internet sur le site dédié à la grande oeuvre des Rougon-Macquart.
Retrouvez la biographie Emile Zola, les chroniques des vingt tomes de la série et une rubrique réservée aux adaptations cinéma sur http://www.emile-zola-les-rougon-macquart.fr/

En tous cas bravo pour ce blog littéraire "Litterature-pour-tous" très bien fait. Bonne contination


Cathou 17/05/2011 08:13



Merci de votre mail. Je vais visiter le site en question.



Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives