Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 10:37


1741 - 1803




Pierre Ambroise François Choderlos de Laclos, né à  Amiens, le 18 octobre 1741, et mort à  Tarente  le  5 septembre 1803 , est un  écrivain  et officier militaire français, il fut même l' inventeur du boulet creux, ou obus. Homme de guerre, rompu dans l' art de Vauban, il semble avoir transmis son sens de la stratégie à  ses héros, qui mènent leurs intrigues amoureuses comme un jeu d' échecs. Derrière le romancier perce le mathématicien. Ce cas unique dans la littérature française, a été longtemps considéré comme un  écrivain aussi scandaleux que le Marquis de Sade ou
Restif de la Bretonne.

Les Liaisons dangereuses (1782) sont un roman présenté sous forme épistolaire (il est entièrement composée de cent soixante-quinze lettres). Il partage cette particularité avec "La Nouvelle Héloïse" (1761) de Jean-Jacques Rousseau, autre chef d' oeuvre du roman français au XVIII ème siècle.

Le libertinage du vicomte de Valmont

Libertin, expert en séduction, le vicomte de Valmont tente de vaincre la résistance amoureuse de la  résidente de Tourvel, dont il se sent amoureux. Seule la conquête peut le guérir d'un sentiment aussi humiliant. Mais la marquise de Merteuil, sa complice dont il fut autrefois l'amant, lui demande d'accomplir pour elle une vengeance. Opération facile puisqu'il s'agit, pour la venger d'un de ses amants, de corrompre la jeune fiancée de celui-ci, tout juste sortie du couvent. L'affaire est rendue plus aisée encore par le fait que Danceny, le confident de Valmont, est l'objet de l'amour de la jeune fille, Cécile de Volanges. Grâce aux manoeuvres de la marquise de Merteuil, Valmont se retrouve dans le château de sa tante avec la présidente et la jeune Volanges. Valmont a tôt fait de rendre celle-ci libertine à son insu, sans toutefois la détourner de Danceny. Bientôt elle doit avorter. Elle se réfugie dans un couvent et prend le voile.

Un ouvrage corrosif

Il s'agit alors pour Valmont de mener à bien la conquête de la présidente qu'il aime. Affaire délicate dans laquelle le vicomte doit jouer avec doigté ; il doit retourner la vertu de la présidente contre elle-même : pour le sauver elle doit céder. Ce qu'elle finit par faire. Mais la marquise de Merteuil, piquée dans son orgueil par les sentiments que la présidente éveille chez Valmont, lui demande de rompre, s'il veut bénéficier à nouveau de ses faveurs. La présidente ne survivra pas à cette rupture. Déçu dans son attente, Valmont rompt avec la marquise. Le sort change alors de camp : la marquise dévoile le stratagème à Danceny, qui tue Valmont en duel ; quant à la Merteuil, ruinée, défigurée par la vérole, elle doit quitter le pays.

Roman corrosif qui n'a rien perdu de sa force, "Les Liaisons dangereuses" sont un ouvrage remarquable qui reflète l'esprit du XVIII ème siècle (de Sade plutôt que celui de Rousseau). La fin, cependant, apparaît négligée, et son moralisme semble concédé par l'auteur à la société bien-pensante de l'époque. Un livre efficace, mais qui doit être lu avec précautiøn.
                                                                                                                
Illustration de la lettre X des
                                                                                            Laisons Dangereuses 1796

Extrais :

LETTRE  XLII  a
LE VICOMTE DE VALMONT À LA MARQUlSE DE MERTEUlL

(...) Cette complaisance de ma part est le prix de celle qu' elle vient d'avoir, de me servir de pupitre pour écrire à ma belle Dévote, à qui j' ai trouvé plaisant d' envoyer une Lettre écrite du lit et presque d' entre les bras d' une fille, interrompue même pour une infidélité complète, et dans laquelle je lui rends un compte exact de ma situation et de ma conduite. Émilie, qui a lu l' Épître, en a ri, comme une folle, et j'  espère que vous en rirez aussi, comme il faut que ma Lettre soit timbrée de Paris, je vous l' envoie.

                                                                                                                     De P..., ce 30 août 17**.
                                               ***

LETTRE XLVIII

LE VlCOMTE DE VALMONT À LA PRÉSlDENTE DE TOURVEL
(Timbrée de Paris)

C' est après une nuit orageuse, et pendant laquelle je n' ai pas fermé l'oeil ; c' est après avoir été sans cesse ou dans l'agitation d' une ardeur dévorante, ou dans l' entier anéantissement de toutes les facultés de mon âme, que je viens chercher auprès de vous, Madame, un calme dont j' ai besoin, et dont pourtant je n' espère pas jouir encore. En effet, la situation où je suis en vous écrivant me fait connaître, plus que  jamais, la puissance irrésistible de l' amour ; j' ai peine à conserver assez d' empire sur moi pour mettre queque ordre dans mes idées ; et déjà je prévois que je ne finirai pas cette Lettre, sans être obligé de l'interrompre. (...)

Tout semble augmenter mes transports : l'air que je respire est brûlant de volupté ; la table même sur  laquelle je vous écris, consacrée pour la première fois à cet usage, devient pour moi l'autel sacré de l'amour, combien elle va s' embellir à mes yeux ! J' aurai tracé sur elle le serment de vous aimer toujours ! Pardonnez, je vous en supplie, au désordre de mes sens. Je devrais peut-être m' abandonner moins à des  transports que vous ne partagez pas : il faut vous quitter un moment pour dissiper une ivresse qui s' augmente à chaque instant, et qui devient plus forte que moi. Je reviens à vous, Madame, et sans doute j'y reviens toujours avec le même empressement. Cependant le sentiment du bonheur a fui loin de moi ; il a fait place à celui des privations cruelles. A quoi me sert-il de vous parler de mes sentiments, si je cherche en vain les moyens de vous convaincre ? (...) après tant d' efforts réitérés, la confiance et la force m'abandonnent à la fois.
                                                                                      
Écrite de P..., datée de Paris, ce 30 août 17**.


Notes :


Publiées en 1782, Les Liaisons dangereuses firent rapidement scandale : Choderlos de Laclos fut mis à l'index, les salons de la capitale lui furent fermés et il fut menacé dans sa carrière de soldat. Au XIX ème siècle, l'ouvrage fut même interdit par les tribunaux.

Les Liaisons dangereuses sont avant tout "un roman d'analyse dans la tradition française, une sombre  planche d'anatomie morale"

Paul Bourget,  Essais de psychologie contemporaine

Giraudoux voit en Laclos un "petit Racine aidé par Vauban."

"Ce livre, s'il brûle, ne peut brûler qu'à la manière de la glace. (...)

Ici comme dans la vie, la palme de la perversité reste à la femme. (...) "(...) Livre de sociabilité, terrible,
mais sous le badin et le convenable." .

Baudelaire

Néammoins, nous lisons dans Les Liaisons dangereuses, de la plume de la marquise de Merteuil s'adressant à Valmont : "N'avez-vous pas encore remarqué que le plaisir, qui est bien en effet l'unique mobile de la  réunion de deux sexes, ne suffit pourtant pas pour former une liaison entre eux ? et que s'il est précédé du désir qui rapproche, il n'en est pas moins suivi du dégoût, qui repousse ? C'est une loi de la nature, que l'amour seul peut changer..."

Pierre Choderlos de Lados, Les Liaisons dangereuses (CXXX
I)

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Luna 06/04/2011 13:49


"Les liaisons dangereuses" sont pour moi une petite déception... C'est bien, je ne peux pas dire le contraire, mais je m'attendais à quelque chose d'encore plus fort... J'ai trouvé que le rythme
n'était pas toujours régulier.

Je viens d'ailleurs de publier mon avis sur ce livre sur mon blog...


Joli article, bonne continuation ;)

Bonne continuation !!


Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives