Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 12:02

 

A Alger, un homme tue un Arabe sans aucun motif. La société le juge et le condamne à mort. EIle s'acharne sur sa passivité, son indifférence.

 

"L'Étranger" marque l'incompréhension mutuelle du monde et du narrateur, Meursault. Situation  absurde qui mène à la mort, à une condamnation réciproque.

 

De l'indifférence à la tragédie


Meursault est un homme calme, indifférent, un homme qui vit en détail. Il travaille dans un bureau,

http://ecx.images-amazon.com/images/I/41L98uuYhnL._SL500_AA300_.jpgdéjeune tous les jours chez Céleste et peut passer un dimanche entier à regarder par la fenêtre la vie tranquille d'Alger, il ne participe à rien. II écoute. Il répond, et c'est tout. Sa mère meurt à I'hospice. II assiste à I'enterrement. Le lendemain, il rencontre Marie avec laquelle il se baigne et fait I'amour. Raymond, son voisin, les invite à pique-niquer sur une plage avec un autre couple. Trois Arabes cherchent à régler un compte avec Raymond. Bagarre. L'un d'eux est surpris solitairement par Meursault. II sort un couteau. La lame brille au soleil. Meursault, qui a par hasard sur lui le revolver de Raymond, tire, aveuglé par la lumière : "Et c'était comme quatre coups brefs que je frappais sur la porte du malheur."


Le procès de l'indifférence


Arrêté, Meursault est pris dans les rouages de la machine judiciaire, II s'habitue à la solitude de la prison. II raconte le meurtre. II ne se sent pas criminel. Chez le juge, son indifférence agace : "J'ai répondu cependant que j'avais un peu perdu I'habitude de m'interroger et qu'il m'était difficile de le renseigner." On le traite "d'Antéchrist". Son attitude le condamne devant le tribunal. II y assiste en observateur : "Dans un sens,
cela m'intéressait de voir un procès." Le procureur I'accuse de sa froideur pendant la veillée mortuaire de sa mère, d'avoir eu une liaison le lendemain de I'enterrement, d'aller au cinéma et de rire avec sa jeune maîtresse, Meursault est "un monstre moral". II est condamné à mort. En attendant I'exécution, iI cherche à n'en être pas trop obsédé. Dieu lui paraît  "une question sans importance". II ne retrouve le calme qu'après la sortie de I'aumônier découragé. Enfin, dans la révolte silencieuse,  il reconnaît le bonheur : "J'ai senti que j'avais été heureux et que je l'étais encore
."

 

Extraits :

 

Meursault accepte avec indifférence d'épouser Marie


Le soir, Marie est venue me chercher et m'a demandé si je voulais me marier avec elle. J'ai dit que cela m'était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait. Elle a voulu savoir alors si je l'aimais. J'ai répondu comme je l'avais déjà fait une fois, que cela ne signifiait rien mais que sans doute je ne l'aimais pas. "Pourquoi m'épouser alors ?" a-t-elle dit. Je lui ai expliqué que cela n'avait aucune importance et que si
elle le désirait, nous pouvions nous marier. D'ailleurs, c'était elle qui le demandait et moi je me contentais de dire oui. Elle a observé alors que le mariage était une chose grave. J'ai répondu : "Non." Elle s'est tue un moment et elle m'a regardé en silence. Puis elle a parlé. Elle voulait simplement savoir si j'aurais accepté la même proposition venant d'une autre femme, à qui je serais attaché de la même façon. J'ai dit : "Naturellement." Elle s'est demandé alors si elle m'aimait et moi, je ne pouvais rien savoir sur ce point. Après un autre moment de silence, elle a murmuré que j'étais bizarre, qu'elle m'aimait sans doute à cause de cela mais que peut-être un jour je la dégoûterais pour les mêmes raisons. Comme je me taisais, n'ayant rien à ajouter, elle m'a pris le bras en souriant et elle a déclaré qu'elle voulait se marier avec moi. J'ai  répondu que nous le ferions dès qu'elle le voudrait. Je lui ai parlé alors de la proposition du patron et Marie m'a dit qu'elle aimerait connaître Paris. Je lui appris que j'y avais vécu dans un temps et elle m'a demandé comment c'était. Je lui ai dit : "C'est sale. II y a des pigeons et des cours noires. Les gens ont la peau blanche."


                 ****


Meursault assiste en observateur à son procès


Moi j'écoutais et j'entendais qu'on me jugeait intelligent. Mais je ne comprenais pas bien comment les qualités d'un homme ordinaire pouvaient devenir des charges écrasantes contre un coupable. Du moins, c'était cela qui me frappait et je n'ai plus écouté le procureur jusqu'au moment où je l'ai entendu dire :
"A-t-il seulement exprimé des regrets ? Jamais, messieurs. Pas une seule fois au cours de l'instruction cet homme n'a paru ému de son abominable forfait."

A ce moment. il s'est tourné vers moi et m'a désigné du doigt en continuant de m'accabler sans qu'en réalité je comprenne bien pourquoi. Sans doute, je ne pouvais m'empêcher de reconnaître qu'il avait raison. Je ne regrettais pas beaucoup mon acte. Mais tant  d'acharnement m' étonnait. J'aurais voulu essayer de lui expliquer cordialement, presque avec affection, que je n'avais jamais pu regretter vraiment quelque chose. J'étais toujours pris par ce qui allait arriver, par aujourd'hui ou par demain. Mais naturellement, dans l'état où l'on m' avait mis, je ne pouvais parler à personne sur ce ton. Je n' avais pas le droit de me montrer affectueux, d' avoir de la bonne volonté. Et j' ai essayé d'écouter encore parce que le procureur s'est mis à parler de mon âme.


NOTES :

 

L'immense succès de L'Étranger dès sa parution en 1942 n'est pas un hasard. Meursault est étranger au monde, aux autres, à lui-même ; sentiment qui se retrouve dans toute une littérature née de la guerre. Bien qu'issu de la pensée de l'absurde que développera Camus dans "Le Mythe de Sisyphe", Meursault est avant tout un personnage, une présence qui ne prouve pas, qui éprouve. D'où l'extrême éloquence de ce roman dont le style concis, clair et sobre, vient coller intimement à son objet.


"L'absurde est à la fois un état de fait et la conscience lucide que certaines personnes prennent de cet état. (...) Qu'est-ce que l'absurde comme état de fait, comme donnée originelle ? Rien de moins que le rapport de l'homme au monde. (...) L'étranger qu'il  veut peindre, c'est justement un de ces terribles innocents qui font le scandale d'une société parce qu'ils n'acceptent pas les règles de son jeu. (...) L'Étranger sera donc un roman du décalage, du divorce, du dépaysement. De là la construction habile : d'une part le flux quotididien et amorphe de la réalité vécue, d'autre part la recomposition édifiante de cette réalité par la raison humaine et le discours."

 

- Jean-Paul Sartre, Explications de L'Étranger, NRF, 1949


"Camus a non seulement lutté contre la paresse de l'intelligence (son oeuvre est comme l'ivresse de la lucidité), il  s'est encore plus opposé à la paresse du coeur." - Jean Grenier

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives