Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2010 7 07 /02 /février /2010 13:27


1883  1924


Angoissé par la dérision de son oeuvre elle-même, à laquelle iI avait pourtant sacrifié sa vie, Kafka enjoignit à son ami Max Brod de détruire tous ses papiers posthumes. C' est à la désobéissance de celui-ci que l' on doit d' avoir eu accès à l' oeuvre de Kafka.


Une jeunesse inquiète

Franz Kafka naît à Prague le 3 juillet 1883. Son père, Hermann Kafka, issu d'une famille juive modeste, duthttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4b/Kafka1906_resized.jpg/200px-Kafka1906_resized.jpgtravailler beaucoup pour réussir. C'est chose faite lorsqu'en 1881 il ouvre une boutique de mode. En réaction inconsciente contre l'autoritarisme et l'âpreté de son père, le jeune Franz s'identifie aux employés tchèques, insultés et rudoyés. Franz, comme ses trois soeurs cadettes, reçoit une éducation allemande, et rédigera son oeuvre en allemand. A cet enseignement se joignent les traditions familliales juives, et enfin l'héritage tchèque, si pressant à Prague. Ses premiers http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/7/7a/Kafka5jahre.jpgécrits datent de 1897 : il exprime alors sa solitude angoissée au sein de sa famille, insensible à ses préoccupations artistiques ; ce dont il s' ouvre un temps à Oscar Pollak, son camarade de lycée. Il commence à voyager un peu, après avoir été promu bachelier en 1901. Il fait la connaissance en 1902 de l'écrivain Max Brod, qui deviendra son ami et étudie successivement la chimie, le droit, l'histoire de l' art. En 1905 et 1906, sa santé fragile l' oblige à ses premiers séjours en sanatorium. Il devient cependant docteur en droit le 18 juin 1906 pour plaire à son père et travaille comme agent d'assurances jusqu'en 1922. Cet univers comptable oppressant et la presque absurdité de son travail, réclamant tout son temps au détriment de son désir d'écrire, hantent sa production littéraire. Il voyage entre 1910 et 1911 avec Max Brod, à Paris, à Zurich, à Milan.    

                                                                                                                                                  Franz Kafka à l'âge de cinq ans, vers 1888

Félicie Bauer

Kafka rencontre en 1912 une jeune fille, Félicie Bauer, chez les parents de son ami Max Brod. D'une franche
insignifiance, elle est cependant joyeuse et stable ; c'est sans doute ce qui fascine Franz par opposition à ses propres troubles, tant physiques que psychiques. Mais il rompt deux fois ses fiançailles, en 1914 et en 1917. Kafka choisit douloureusement de refuser le réconfort d'un mariage trop sûr; il récuse ce quiétisme bourgeois pour s'enfermer au contraire dans le sacerdoce où l'appelle sa vocation d'écrivain. Son enthousiasme à la lecture de Kierkegaard confirme sa résolution ; en effet, le philosophe danois avait, lui aussi, fini par se défaire de sa
fiancée Régine Olsen, bien qu'il l'aimât. Franz rompt en 1919 une troisième tentative de fiançailles, cette fois avec une jeune Tchèque, Julie Wohruzek.
http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/30/Kafka-Denkmal.jpg/200px-Kafka-Denkmal.jpg
Les comptes du père

Kafka rédige alors sa "Lettre au père", sorte d'autopsie poignante dans laquelle il analyse les difficultés de ses rapport avec son père. Celui-ci ne recevra jamais ce texte d'une centaine de pages. Kafka n'y peut éviter son penchant pour la justification, il <<s'explique >> ; c'est à nouveau le thème de la culpabilité, d'autant plus oppressante qu'incompréhensible, car apparemment immotivée. Cette quête vaine d'une approbation ultime du père qui viendrait apaiser l'angoisse du fils-écrivain traverse l' oeuvre de Kafka.

Statue en bronze à l'effigie de Kafka située devant la  Synagogue Espagnole de Prague

L'irruption de Milena


En séjour à Merano, Franz entame une correspondance avec Milena Jesenká-Pollak, une jeune Tchèque désireuse de traduire de l'allemand certains de ses écrits. Elle s'éprend bientôt passionnément de lui, et pense même quitter son époux, l'écrivain Ernest Pollak. Kafka vient à Vienne la voir, puis à Prague, mais s'inquiète bientôt de son impétuosité. De leur   liaison sans lendemain naîtront ces "Lettres à Milena", enflammées souvent, dans lesquelles Kafka exprime son désarroi devant la tentation de l'amour.

Triomphe de la tuberculose

Il croit avoir enfin trouvé le bonheur avec Dora Dymant. Il s'installe à Berlin en 1923 avec cette jeune fille juive, contre  la volonté de ses parents. Mais sa santé faiblit ; et son oncle Lowy fait de son état un diagnostic très pessimiste. Installé près de Vienne à la clinique de Kierling, il demande au père de Dora la main de sa fille. Celui-ci refuse, et la jeune fille assiste son amant dans ses derniers instants, le 3 juin 1924.

Une oeuvre énigmatique

L' oeuvre de Kafka doit sa popularité à la multiplicité des interprétations qu' elle suscite. En fait, les symboles récurrents n'ont jamais un sens précis et fixe. Le terme même de <<symbole>> est-il légitime, dans la mesure où Kafka ne fait jamais d'eux les clefs, les codes d'un message univoque, mais plutôt les signes, les marques de l'absurde au quotidien, de l'incompréhension ? Finalement, cette bureaucratie oppressive du "Procès", ces directives immotivées du "Château" ce sentiment d'exclusion dans "La Métamorphose" signifient, non  http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/18/FKV.jpgl'administration totalitaire, ni l'impossible accès à la transcendance, ni la solitude irréductible de la personne humaine, ou alors tout cela à la fois. Ces signes, ultimement, ne disent rien sinon leur propre opacité. D' où le sentiment de l'absurde et du  <<mystère>> de la réalité.

Couverture de la première édition (1916) de La Métamorphose

 Notes :

L'envoûtement du roman repose sur une donnée arbitraire : tout homme dit "normal" et qui se trouverait dans la situation de Joseph K, ferait à pied les quatre kilomètres qui le séparent du château, essaierait de forcer ou d'escalader la grille, et irait demander des explications... Or, cela, Joseph K. ne le fait jamais ; il n'y pense même pas... L'univers absurde de Kafka est fondé sur une multiplication de la réalité : une réaction "normale" est ôtée à ses personnages. K. et Joseph K. ressemblent à tous les autres hommes, sauf sur un point, où ils ne réagissent pas comme eux : comme ces animaux de laboratoire à qui un biologiste a fait quelque encéphalotomie qui leur retire un réflexe... Un homme impuissant dans un univers absurde, telle est la situation phénomé-nologique, et, en un autre sens, le mythe qui définissent  l'atmosphère du roman kafkaïen.
- R. M. Albérès, Métamorphoses du roman, Albin Michel, 1978

<<Tous les écrivains pragois de.cette époque, y compris Rilke et Werfel, ont eu à surmonter à la fois la  corruption et l'indigence de leur langue. Il est significatif que, pour y parvenir, Rilke et Werfel, précisément, ont dû chercher ailleurs, l'un à Paris, l'autre à Vienne, la force de rompre le maléfice de Prague. Ce maléfice, Franz Kafka l'a vécu presque jusqu' au bout, si violemment qu'il ait été tenté de le fuir à certaines époques de sa vie ; la nature de son inspiration, les exigences de son but, l'empêchaient de compenser par une richesse empruntée les insuffisances de son patrimoine linguistique. >>

- Marthe Robert, introduction du Journal de Kafka, Grasset, 1955

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives