Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 12:10

 

Espagne, au temps du tyran Ferdinand VII, le drame d'une jeune femme qui lutte en vain pour protéger son amour et sauver sa vie.

 

 

Federico García Lorca est unanimement considéré comme l'un des plus grands poètes et dramaturges de son temps. Dès leur publication, ses oeuvres connurent un grand succès."Mariana Pineda" fut représentée à Madrid dès 1927 par la célèbre compagnie de Margarita Xirgu, avec des décors et des costumes de Salvador Dali. Ce dernier écrivit à Lorca : "il va sans dire qu' une oeuvre aussi épurée que ta Mariana Pineda ne saurait être montée avec un décor stupide : parmi nos connaissances, seul Manuel Angeles et moi-même pouvons le faire. (...) Le tout sera d' une telle simplicité que même les porcs, me semblet- il, ne s' en indigneront pas."

 

Mariana Pineda, héroïne romantique, symbole de la liberté


A Grenade, vers 1860, le rideau se lève sur Mariana Pineda, une jeune veuve qui brode un drapeau "libéral". Elle http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782070375899.jpgaime d'ailleurs passionnément Don Pedro, un noble libéral et adversaire du despote Ferdinand VII. Mariana pousse l'héroïsme jusqu'à ouvrir sa maison aux conspirateurs amis de Don Pedro qui se réunissent chez elle. Mais ils sont étroitement surveillés par Pedrosa, le chef de la police, qui survient un jour au milieu d'une réunion. Les comploteurs et Don Pedro ont juste le temps de fuir, tandis que Mariana est emprisonnée dans un couvent. Pedrosa ne cesse alors de la harceler, la menaçant du garrot, afin qu'elle dénonce les conspirateurs ; mais Mariana reste inflexible. Jamais elle ne trahira sa cause et son amour, d'autant plus qu'elle a la certitude que Don Pedro viendra la délivrer. Hélas ! il a fui à l'étranger et l'a abandonnée. Malgré les tortures morales que lui fait subir Pedrosa, Mariana décide de mourir pour la liberté.


Mariana Pineda, victime de sa passion


Mariana Pineda est la première pièce de Lorca. Elle fut représentée alors que le dictateur Primo de Rivera était au pouvoir. Dans le chant à la liberté de l'héroïne romantique, on vit des ressemblances avec ce que vivait  l'Espagne d'alors. En Mariana, prédomine la passion pour l'homme, alors qu'en Pedro, la passion dominante est l'amour de la liberté. Mariana s'offre tout en tière à Don Pedro, et rien ne pourra la convaincre qu'il ne viendra plus... Elle se différencie peu des autres héroïnes de théâtre de Lorca : ce sont des femmes au caractère héroïque, des martyres de la cause passionnelle, marquées par le célibat, la frustration amoureuse ou l'absence d'enfant. Tout comme Yerma ou Doña Rosita, Mariana Pineda vit dans l'attente et meurt sans espoir et sans consolation, abandonnée et seule.

 

Extraits :

 

Deuxième estampe, scène V.

 
(...) PEDRO
Comment te rendre ce que tu as fait pour moi ?
Tout mon sang est nouveau, car tu me l' as donné,
en exposant ton faible coeur au danger.
Ah ! comme j' ai tremblé pour toi, Mariana !

 
MARIANA, s'abandonnant :
De quoi me servirait mon sang si tu mourais, Pedro ?
Sans air, l' oiseau peut-il voler ? Tu vois ...
(bas)
Je ne pourrai jamais dire combien je t'aime.
J' oublie, auprès de toi, toutes les phrases.

 
PEDRO,doucement :
Que de périls tu cours sans la moindre défaillance !
Et comme tu es seule, entourée de méchants !
Pouvoir te délivrer de ces gens qui te guettent,
au prix de ma douleur et de ma vie. Mariana !
Jour et nuit, que le temps fut long sans toi dans la montagne !

 
MARlANA, posant la tête sur I'épaule de Pedro. Comme en rêve :
Ne bouge pas. Laisse fltter sur mon front ton haleine.
Dissipe cette angoisse avec ce goût amer,
l' angoisse de marcher sans savoir où je vais
et le goût d' un amour qui me brûle la bouche.

 
Un temps. Elle se sépare brusquement de Pedro et le prend par les coudes.
Pedro, on te poursuit ? Est-ce qu' on t' a vu entrer ?
PEDRO - Non,


Il s'assied.
ta rue est solitaire et la nuit s' annonce orageuse.

 
MARIANA
J' ai si peur...

 
                     ***
Troisième estampe, scène X

 
MARIANA
Je vous donne mon coeur. Offrez-moi un bouquet.
Je veux, pour mes derniers instants, me faire belle,

sentir la dure caresse de mon alliance,
et poser sur mes cheveux ma mantille de dentelle.
Tu aimes la liberté au-dessus de tout au monde ;
mais je suis la liberté même. Je donne mon sang,
qui est ton sang et le sang de tous les hommes.
On ne pourra plus acquérir les coeurs à prix d' argent !

 
Une nonne I'aide à mettre sa mantille. Mariana se dirige vers le fond, en déclamant.

Maintenant j' ai appris ce que disent le rossignol et l' arbre :
L' homme est un prisonnier qui ne peut s' affranchir.

 

Notes :

 

Federico García Lorca, une autre victime


Mariana Pineda n'est pas seulement un être de fiction ; elle vécut à Grenade de 1808 à 1839 et fut condamnée à être décapitée par Ferdinand VII pour avoir brodé sur un drapeau "Loi - Liberté - Égalité". Elle fait déjà avant Lorca l'objet d'une assez abondante littérature et d'une romance populaire de Grenade qu'on entendait chanter dans les rondes enfantines pendant la jeunesse du poète. Et ce n'est certainement pas un hasard si Lorca reprend ce thème car, pour lui, liberté et justice sont fondamentales. En avril 1930, dans Carteles (Cuba), un journaliste écrivait : "García Lorca
est passionné ou plus précisément exalté par les problèmes politiques et sociaux d'Espagne, de Cuba et du monde...".
Et dans une interview au Defensor de Granada (décembre 1934), Lorca disait : "Dans le monde, ce ne sont plus des forces humaines mais telluriques qui s'opposent. Si l'on me met dans une balance le résultat de cette lutte : d'un côté, ta douleur et ton sacrifice, et de l' autre, la justice pour tous (...), de toutes mes forces, j'abats mon poing sur le second plateau."

C'est à cause de cet engagement politique qu' en 1936 il meurt sous les coups par des tueurs de l'Escuadra Negra.
Cette mort émut le monde entier qui vit en Lorca I'une des premières victimes de la dictature franquiste.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives