Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 11:16

1905  1980


Jean - Paul  Charles  Aymard  Léon - Eugène Sartre né à Paris le 21 Juin 1905, orphelin de père à deux ans ;  sa mère est la cousine du célèbre Albert SchweitzerIl trouve auprès d'elle et dans sa famille maternelle le confort d'une moyenne bourgeoisie soucieuse de réussites intellectuelle ; loin des crises, des guerres et des révolutions, il hérite de son milieu son intérêt, lire, et découvre dans sa propre situation au sein de ce milieu sa vocation, écrire : écrire sur tout, tout fixer dans I'écriture et comprendre la fonction de I'écriture dans la réalisation de soi. La passion des lettres I'oriente vers l'École normale supérieure ; I'interrogation sur la littérature, les raisons et les rouages de l'oeuvre et des http://www.sartre.com/site/images/sartre-portrait.jpgpersonnages, lui fait choisir la philosophie, enseignée de 1931à 1944 : il quitte alors cette profession pour se consacrer à son métier d'écrivain. En 1964, lui est attribué le prix Nobel de littérature qu'il refuse, pour manifester son désaccord avec la politique générale du jury.

Tendu, sans cesse en éveil, attentif à tout, Sartre trouve son expression majeure dans sa production et sa réflexion littéraires, mais se laisse comprendre par le développement de sa recherche philosophique, et I'évolution de sa pensée est le reflet d'un effort paradoxal dont les raisons sont politiques et s'inscrivent dans la réalité vécue.


Les cheminements politiques


Soucieux d'écrire, Sartre est d'abord un simple spectateur des choses politiques : "Les Chemins de la liberté" ne sont qu'un roman. L'engagement mis en valeur est I'engagement dans et par la littérature, non dans le militantisme : la liberté reste de I'ordre de l'héroïsme mythique, qui fait écrire : <<Jamais nous n'avons été plus libres que sous I'occupation allemande>> (1944), propos renié, mais qui disait que I'extrême asservissement impose à la seule responsabilité, sans aide ni excuse, le choix entre I'acceptation totale et le refus absolu. Suite de "L' Existentialisme est un humanisme", les "Réflexion  sur la question juive" (1946) dénoncent dans I'antisémitisme une pensée close, faisant état d'une essence juive, décèlent dans l'antisémite une peur de soi se fuyant dans le recours à la haine et concluent que nul n'est libre, s'il reste de hommes  ne jouissant pas de la plénitude de leurs droits.

 

En 1945,  Sartre fonde "Les Temps Modernes", revue créée pour défendre la littérature, mais l'obligeant  à suivre de plus en plus près l'actualité, spécialement la vie politique. Sartre y partage sa plume, avec entre autres, Simone de Beauvoir, Merleau-Ponty et Raymond Aron. Dans le long éditorial du premier numéro, il pose le principe d'une responsabilité de l'intellectuel dans son temps et d'une littérature engagée. Pour lui, l'écrivain est dans le coup « quoi qu'il fasse, marqué, compromis jusque dans sa plus lointaine retraite (…) L'écrivain est en situation dans son époque. » Cette position sartrienne dominera tous les débats intellectuels de la deuxième moitié du  XX ème siècle.  La revue est toujours considérée comme l'une des plus prestigieuses revues françaises au niveau international. Ses positions sont celles  de la gauche, et quand le gouvernement s'engage dans les guerres coloniales et rejette les communistes dans l'opposition, il est avec eux, tout en soutenant contre eux des polémiques idéologiques sur leur déterminisme matérialiste.

 

Avec la crise de mai 1968, il revient à la politique intérieur, pour apporter son appui à divers courants étudiants et ouvriers qui se réclament de ce  mouvement de révolte : c'est alors sur le terrain de la pratique militante que se poursuivent les polémiques avec les communistes. Évoquant son point de départ, Sartre parle de son <<ignorance aveugle de la lutte des classes >>. La dénonciation du racisme, puis la lutte contre le colonialisme I'amènent à voir la réalité sociale et à reconnaître la lutte des classes, mais, après 1968 encore, son attention aux conflits sociaux est plus une vision lucide des luttes de consciences et de groupes victimes de leur marginalité qu'un savoir des rapport de classes qui les produisent. Ainsi s'explique par le cheminement politique une philosophie qui part du vécu existentiel  et qui s'efforce de retrouver et de fonder à partir de là le marxisme.

 

Pour Jean-Paul Sartre, Dieu n'existant pas, les hommes n'ont pas d'autres choix que de prendre en main leur destinée à travers les conditions politiques et sociales dans lesquelles ils se trouvent.


Il intégre l'École normale supérieure en 1924, passe l'agrégation de philosophie en 1929.  C'est à cette époque qu'il fait la rencontre avec Simone de Beauvoir.  Il est nommé professeur au lycée du Havre en 1929, puis séjourne à Berlin de 1933 à 1934, où il découvre la pensée d'Edmund Husserl, qui aura une grande importance pour l'élaboration de sa propre pensée.


 Mobilisé en 1939, fait prisonnier en 1940 et libéré en 1941. Il participe à la Résistance en fondant le réseau Socialisme et Liberté qui n' a qu'une existence brève.  Avec la publication de "l'Etre et le Néant" en 1943 et la représentation de deux de ses pièces, "les Mouches" en 1943 et "Huis clos" en 1944, il devient  un des grands représentants de la philosophie de la liberté et des idées de la Résistance. Le philosophe français Vladimir Jankélévitch a cependant affirmé que, selon lui, l'insistance de Sartre sur l'idée de liberté venait en partie compenser son absence d'engagement politique véritable auprès de la Résistance durant l'occupation allemande en France.

Il devient la figure principale de  l'existentialisme  athée à partir des années cinquante. Il entretint des relations difficiles avec le Parti communiste. D'abord compagnon de route de 1952 à 1956, date de la répression de l'insurrection hongroise, il critique le marxisme dogmatique et tente de proposer une version existentialiste du marxisme fondée sur la pratique individuelle dans "Critique de la raison dialectique" (1958-1960). Il continue à entretenir un dialogue avec les communistes pendant les années soixante, mais rompt avec eux après l'écrasement du Printemps de Prague. Sartre s'engage dans le combat contre le colonialisme lors des conflits d'Indochine, d'Algérie, du Viêt Nam et de la révolution cubaine. En mai 1968, il soutient les maoïstes et milite à leurs côtés.

 

Il  s'éteint le 15 avril à l'Hôpital Broussais. Ses obsèques ont lieu le 20 avril et rassemblent une foule immense. Un cortège de plusieurs dizaines de milliers de personnes suit son enterrement au cimetière du Montparnasse. 

 

 

Entretien avec Jean-Paul Sartre

Environ 1 heure d’entretien avec Jean-Paul Sartre (en 6 parties) sur son engagement politique. Il parle notamment du marxisme, de l’impérialisme, de la Guerre au Vietnam, de la Guerre d’Algérie, de l’aliénation…
(PS : les sous-titres sont en Castillan, mais l’entretien est bien en français).

 

Il faut attendre 3 minutes pour que débute l'entretien en français. Vous pouvez y accéder rapidement en avancant le curseur.

 

http://futurrouge.wordpress.com/2010/02/06/video-entretien-avec-jean-paul-sartre/

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Luna 16/03/2011 14:39


Je viens tout juste de découvrir Sartre et c'est une très belle surprise : j'aime beaucoup son style nonchalant pour parler de choses (presque) tabou...

Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur "Huis-Clos" sur mon blog...


Joli article, je reviendrais ;)

Bonne continuation !!


Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives