Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 08:00

1483 - 1546


De la liberté du chrétien :



Les traités jugés "hérétiques d'une figure marquante du XVIe siècle sont à l'origine de la Réforme.

                                 
Martin Luther
1483  1546


L'homme est en contradiction avec lui-même :

Pour comprendre le paradoxe initial de l'homme à la fois libre et serf, Luther  a bâti sont  traité sur deux postulats. Après s'être référé à la Bible pour asseoir sa théorie, il consacre 16 paragraphes à la liberté de "l'homme intérieur" puis 12 paragraphes à la servitude de "l'homme extérieur".

L'homme  intérieur est un être spirituel qui ne vit que par la parole divine, dont il doit s'imprégner ; cette parole étant celle de l'Ancien et surtout du Nouveau Testament. Sa foi lui procure sa liberté, car elle le lie à Dieu. Elle est un critère de justice et de vérité. De plus, le chrétien, comme Dieu, est à la fois prêtre et roi : il reste donc maître
de toutes choses, c'est-à-dire fondamentalement libre.

L'homme extérieur est esclave de sa condition charnelle. La foi étant seule salvatrice, les "oeuvres" - c'est à dire les actions que le chrétien accomplit pour gagner le salut - si elles sont faites sans foi, deviennent mauvaises et même blâmables dans la mesure où l'homme se justifie par elles.

Un homme droit accomplit donc ces oeuvres de façon désintéressée par amour de Dieu et par amour de son prochain. Tous les actes de la vie extérieure ne peuvent en aucune façon toucher l'âme, c'est-à-dire l'homme intérieur.


Une doctrine mise à la portée du peuple :

Ce traité fait partie des trois grands écrits dits   "réformateurs" de Luther.  Il fut publié en 1520, d'abord en latin, puis cinq jours plus tard, en allemand. Envoyé au pape Léon X, ce texte laissa celui-ci fort perplexe. En effet, une procédure d'excommunication de l'auteur était en cours. Pourtant, si Luther y exprimait sa conception du christianisme de façon moins agressive que dans ses écrits antérieurs, il le faisait toujours sur le ton polémique. Le but de Luther était de diffuser une nouvelle doctrine par un ouvrage écrit en langue vulgaire, c'est-à-dire en allemand compréhensible par les masses. Un peu comme moraliste, il joue le rôle de conseiller auprès du lecteur chrétien tout en poursuivant son combat contre l'abus de pouvoir du pape.

**************

Extraits :



Pourquoi l'homme intérieur est-il libre ?


Troisièmement. Si nous considérons l'homme intérieur et spirituel pour voir dans quelles conditions il est un Chrétien juste et libre et mérite ce nom, il est évident qu'aucun élément extérieur ne peut le rendre libre ni juste, quelque nom qu'on lui donne, car sa justice et sa liberté, inversement sa malice et sa sujétion ne sont ni corporelles ni extérieures. Que sert à l' âme que le corps soit indépendant, robuste et sain, qu'il mange, boive et vive comme il veut ? inversement, en quoi l' âme pâtit-elle si le corps est captif, malade et épuisé, s' il a faim, soif et souffre contrairement à son désir ? Aucune de ces choses ne pénètre jusqu' à l' âme pour la libérer ou la réduire en servitude, la rendre juste ou mauvaise.

***


Luther justifie sa théorie de I'homme extérieur en s'appuyant sur les textes


En voici assez au sujet des oeuvres en général et de celles qu'un Chrétien doit pratiquer dans son propre corps. Parlons maintenant davantage des oeuvres qu' il doit pratiquer dans ses rapports avec les autres hommes. Car l' homme ne vit pas seulement à l'intérieur de son corps, mais il vit aussi parmi les autres hommes sur la terre. Aussi ne peut-il se passer des oeuvres dans ses rapports avec eux, il est toujours amené à leur parler, il a affaire à eux, encore qu' il n'ait besoin d' aucune de ses oeuvres pour se justifier et faire son salut. Aussi doit-il avoir l' esprit tout à fait libre à l'égard des oeuvres et ne viser qu'à obliger autrui et à lui rendre service grâce à elles, il ne doit rien se proposer d'autre que satisfaire aux besoins d' autrui : c' est là mener une vie vraiment chrétienne, alors on se met à l'oeuvre  avec une foi et une charité ardentes comme saint Paul l' enseigne aux  Galates.


***


Les oeuvres doivent être des actes d'amour


Et aussi le Christ (Math.17,24) : comme le denier de l'impôt était exigé de ses disciples, il discutait avec saint Pierre pour savoir si les enfants des rois n'étaient pas dispensés de l' obligation de payer l' impôt, et saint Pierre lui répondit que si, il lui donna l'ordre de se rendre au bord de la mer et dit : "Pour ne pas les scandaliser va à la mer, tire le poisson que tu pêcheras, prends-le et dans sa bouche tu trouveras un denier que tu donneras pour moi et toi." C'est un bel exemple pour illustrer cet enseignement que donne le Christ en se nommant et en nommant les siens des fils de rois qui n'ont besoin de rien et néanmoins il se soumet volontairement, il est prêt à servir et à payer l'impôt.

Or, dans la même mesure où toutes ses oeuvres et toutes celles de ses chrétiens leur sont nécessaires pour leur salut, elles sont toutes au contraire de services librement rendus par amour et pour l'édification d'autrui.

Garnier Glammarion  1992


******************



Notes :


<<Toute la théologie de Luther est dominée par un dualisme analogue au dualisme platonicien du monde empirique et du monde des idées, et dont le dualisme anthropologique de l'homme extérieur et de l'homme intérieur est un des exemples les plus remarquables. Au-delà de ce dualisme anthropologique apparaît, chez Luther, un dualisme universel, celui de Dieu et du monde divin et éternel d'une part, du monde d'ici-bas, extérieur et corporel de l'autre. (...) La connaissance de Dieu est double, générale et propre. >>

Thébald Süss, Luther, P.U.F, 1969

<<Si Luther n'avait pas rencontré le scandale sur sa route, il aurait probablement abouti à la même doctrine de  la justification : celle-ci était mûre dès 1515, alors qu'il n'avait prêté encore aucune attention aux turpitudes du haut clergé. Mais il n'aurait trouvé ensuite aucun engagement dans la révolte et dans le schisme : ni chez ses frères en religion, ni dans la jeunesse  étudiante,  ni dans la noblesse allemande ; il n'aurait trouvé lui-même aucune gloire à s'obstiner ni aucune satisfaction à blasphémer. Si la papauté de la Renaissance n'avait pas à se reprocher une responsabilité dans l'hérésie d'un homme, elle encourait par contre une responsabilité formidable dans le déchirement d'un peuple et dans la dissolution de la chrétienté. >> .

Ivan Gobry, Martin Luther, Éditions de la Table Ronde, 1991


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives