Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 15:00


Rutebeuf ou Rustebeuf. Trouvère français du XIIIe siècle, né sans doute à Paris ou aux environs et mort à Paris vers 1280 ou même 1290.



Ruteboeuf est le plus illustre prédécesseur de Villon : tous deux furent des "poètes maudits"Ruteboeuf est intervenu à de très nombreuses reprises en faveur de la croisade ;  en 1265, il écrit "Complainte d'Outre-mer",  en 1267 "La Voie de Tunis" puis en 1268 " la Disputaison du Croisé et du Décroisé"

Il a composé cinquante-six pièces : bien qu'il ait parlé de lui dans une quinzaine d'entre elles, il reste un personnage énigmatique.


La querelle de l'Université et les Croisades :

On sait fort peu de chose sur Rutebeuf : on garde de ce poète champenois du XIII e siècle cinquante-six poèmes dont le plus ancien, "le Dit des Cordeliers", remonte à 1249. Il est très sensible aux événements de son temps : l'écrivain commence son æuvre au moment où débute la querelle qui oppose maîtres séculiers contre jeunes ordres mendiants pour le contrôle de l'Université. Très tôt, Rutebeuf prend parti pour les premiers : son poème "La Discorde des Jacobins et de l'Université de Paris" est de 1255. Mais la querelle s'envenime et, deux ans plus tard, Rutebeuf s'insurge contre le pape dans son "Dit de maître Guillaume de Saint-Amour"  et transforme sa poésie en discussions virulentes et polémiques dans  "Des règles, De la Sainte Église, Du mensonge ou Des Ordres de Paris". En vain : les ordres mendiants l'emportent. Mais le péril musulman vient remplacer la querelle universitaire : la Terre Sainte et l'autorité de l' église sont menacées. Pendant vingt ans, Rutebeuf militera en faveur de la croisade : pour la première tout d' abord dans sa "Complainte de Mgr Geoffroy de Sergines" qu'il compose en 1256, puis pour la deuxième dans sa "Nouvelle Complainte d'Outre-mer. "


De la complainte à la satire :

La poésie de Rutebeuf est un ensemble d' effusions personnelles, de méditations philosophiques et religieuses et de polémiques. Pourtant, ce n'est pas une æuvre volontiers abstraite et générale comme furent celles des trouvères au XII è siècle. L'æuvre de notre poète n'appartient donc pas à la veine lyrique proprement dite ; Rutebeuf nous offre une poésie anecdotique, sensible aux événements et aux circonstances de son temps. De plus, le poète parle souvent de lui-même en des termes  d'auto-dérision. Pour Rutebeuf, la poésie est bien plus un labeur artisanal qu'un épanchement gratuit. En maniant les
calembours, les jeux de mots savants, ce personnage médiéval se révèle donc tour à tour acerbe polémiste, pieux, chrétien, pauvre diable, certes, mais grand poète.



S'il est un grand poète, Ruteboeuf n'en reste pas moins un chroniqueur important : dans "la Complainte de Constantinople", il montre la nécessité de la croisade : "Nous voila déjà entrés en cette voie, personne n'est assez inconscient pour ne pas le voir : Constantinole est perdue et la Morée* se prépare à recevoir un coup si rude que notre sainte mère l'église en est ébranlée. Car il reste peu d'espoir pour le corps quand la tête est fendue. Je ne sais qu'ajouter : si Jésus-Christ ne vient en aide à la très Sainte Terre, elle n'est pas près de connaître la joie".

*
nom donné à la région du Péloponnèse, en Grèce, à partir du Moyen-Âge jusqu'au XIXème siècle



********************************



Extraits :  La Complainte de Ruteboeuf



Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte
Ce sont amis que vent me porte
Et il ventait devant ma porte
Les emporta
Avec le temps qu'arbre défeuille

Quand il ne reste en branche feuille
Qui n'aille à terre
Avec pauvreté qui m'atterre
Qui de partout me fait la guerre
Au temps d'hiver
Ne convient pas que vous raconte
Comment je me suis mis à honte
En quelle manière

Que sont mes amis devenus
Que j'avais de si près tenus
Et tant aimés
Ils ont été trop clairsemés
Je crois le vent les a ôtés
L'amour est morte
Le mal ne sait pas seul venir
Tout ce qui m'était à venir
M'est advenu

Pauvre sens et pauvre mémoire
M'a Dieu donné, le roi de gloire
Et pauvre rente
Et droit au cul quand bise vente
Le vent me vient, le vent m'évente
L'amour est morte
Ce sont amis que vent emporte
Et il ventait devant ma port
e
Les emporta



  Rutebeuf (1230-1285)
Adaptation en Français moderne
de la Griesche d'Hiver.






******************


Notes :


Rutebeuf serait ainsi le premier " poète personnel " de notre littérature. Curieux poète personnel. Il ne nous laisse rien ignorer, il est vrai, aucune de ses misères, aucun de ses vices. Il  parle de son cheval, de sa femme, de la nourrice de son enfant, de ses dettes, de ses amis. (...) Avec tout cela, nous ne savons rien de lui. (...) Aucun document d'archives ne le mentionne, aucun auteur de son temps ne le cite ni ne le nomme. (...) La poésie de Rutebeuf relève de ce courant qui associe l' exhibition du " moi " à la satire du monde. Elle est, dirait Jean Starobinski, placée sous le signe de la mélancolie. "

M. Zink, æuvres complètes de Rutebeuf, introduction générale, Bordas, 1989 Traduction de Jean Dufournet, Honoré Champion, 1982


"L'important, c'est qu'il vécut à Paris : la grande ville lui donna son esprit et son âme. L'incessante fermentation de cette population immense et hétérogène, barons hantant la cour du roi, bourgeois dévots et caustiques, écoliers batailleurs et disputeurs, prompts de langue et de main, et tout ce qui s'y remuait d'idées et de passions dans le conflit des esprits et des intérêts, étaient éminemment propres à susciter une poésie sinon très haute, du moins très vivante. ".

 Gustave Lanson, Histoire de la littérature française, 1909

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives