Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 14:50

 

 

1821 - 1880

Né en 1821, FLAUBERT a grandi dans le cadre mélancolique de I'Hôtel-Dieu de Rouen où son père, chirurgien réputé, était médecin-chef ; iI y a puisé dès l'enfance un fond de tristesse et de pessimisme et sans doute aussi le goût de la science, de  l' observation méticuleuse et objective.

I. UN HÉRITIER DE RENÉ.

Au lycée de Rouen, de 1832 à 1839, élève doué mais indiscipliné, FLAUBERT partage l'exaltation romantique des adolescents de province qui traînent encore la mélancolie de RENÉ et font des rêves "superbes d'extravagance" :
  "On n'était pas seulement troubadour, insurrectionnel et oriental ; on était, avant tout, artiste. Les pensums finis, la littérature commençait, et on se crevait les yeux à lire au dortoir des romans. On portait un poignard dans sa poche, comme Antony... Mais quelle haine de toute platitude ! quels élans vers la grandeur !"  Les premiers écrits de ce lycéen romantique sont des contes fantastiques, des confidences autobiographiques, un roman  "métaphysique et à apparition"  (Smarh, 1839).

2. L'UNIQUE PASSION  DE FLAUBERT.

Au cours de I'été 1836, à Trouville, quelques paroles banales échangées avec Élisa SCHLÉSINGER,  femme d'un éditeur de musique, troublent son jeune coeur : c'est le début d'une passion muette qui deviendra chez I' homme mûr une adoration discrète et quasi mystique. Il ne lui écrira sa première lettre d'amour que 35 ans plus tard, lorsqu'elle sera veuve. Élisa Schlésinger sera I'inspiratrice des" Mémoires d'un Fou" (1838), de " Novembre" (1842)  et de la première  " Éducation Sentimentale"  (1845), avant de reparaître sous les traits de Marie Arnoux dans la seconde "Éducation Sentimentale" (1869).

Après son baccalauréat, FLAUBERT poursuit à Paris des études de Droit qui le passionnent moins que la littérature  (1842-1844). Accueilli chez le sculpteur Pradier où il rencontre les célébrités du romantisme, il se lie avec Hugo, sa grande admiration. II vient d'entreprendre la première "Éducation Sentimentale"  quand, brusquement, un jour d'octobre 1843, il est terrassé par une maladie nerveuse.

Toujours à la merci d'une crise, FLAUBERT se  retire dans sa propriété de Croisset, sur la rive droite de la Seine, non loin de Rouen. Rendu encore plus pessimiste par la perte de son père et de sa soeur (1846) il se consacre à sa mère et à une nièce orpheline, renonce à la vie mondaine et se donne au "culte fanatique de l' Art", seule consolation à la "triste plaisanterie" de I'existence. Les événements de sa vie seront désormais ses voyages, ses relations avec ses amis (surtout le poète Louis BOUILHET), sa liaison avec Louise Colet ; sa correspondance avec cette femme de lettres nous renseigne sur son travail et ses idées littéraires.
II se consacre désormais à ses romans, composés patiemment, au prix d'un labeur méthodique et acharné. Au retour d'un voyage en Égypte, il passe 53 mois à écrire "Madame Bovary" (ce roman lui vaut un procès qui se termine par un acquittement et Ie rend célèbre, 1857 ) ; s'il entreprend un voyage en Tunisie (1858), c'est pour se préparer à la rédaction de "Salammbô"  (1862). Enfin il reprend le projet, trois fois abandonné déjà, de retracer le douloureux roman de sa passion pour Mme Schlésinger : il passe cinq ans à rédiger "l' Éducation Sentimentale" (1869) dont I'échec lui cause une immense déception.

Repris par ses crises nerveuses, FLAUBERT aura la douleur de perdre sa mère (1872) et ses  amis les plus chers : Bouilhet (1869), Sainte-Beuve (1869), J. de Goncourt (1870) et George Sand (1876). Ses dernières années seront encore assombries par I'insuccès de "La Tentation de Saint Antoine" (1874) et de ses essais dramatiques (Le Candidat, 1874). Avec une admirable générosité, il sacrifie toute sa fortune pour sauver sa nièce de la faillite : les ennuis matériels viennent donc s'ajouter à ses déceptions. Aussi déverse-t-il son amertume dans le roman satirique de "Bouvard et Pécuchet" qui lui impose d 'écrasantes recherches érudites et qu'il laissera inachevé.

Toutefois quelques satisfactions viennent adoucir ses dernière épreuves. Le recuei! des "Trois Contes" (1877) est salué unanimement comme un chef-d'oeuvre ; la jeune génération "naturaliste" groupée autour de ZOLA donne un diner en son honneur, et il a la joie d'assister au succès de son filleul  MAUPASSANT, dont il avait encouragé les débuts en le soumettant à une rigoureuse discipline. C'est ainsi, écoeuré par la  "sottise bourgeoise" et pourtant réconforté par I'influence croissante de son oeuvre, que FLAUBERT meurt subitement en 1
880.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives