Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 16:33

 

 

 

 

http://www.avoir-alire.com/IMG/arton5369.jpg

 

Dans les bas-fons de Londres, Mackie, sorte de Casanova de la pègre, enlève Polly, fille de Peachum, roi des faux mendiants pour l'épouser. Peachum se venge et tente de faire exécuter son gendre par leur <<ami>> commun, le chef de la police Brown.

 

 

Chantée pour la première fois le 31 août 1928 à Berlin au Theater am Schiffbauerdam,  sur une musique de Kurt Weill, la Complainte de Mackie le Surineur, par laquelle s'ouvre la pièce de Brech, a, depuis, fait le tour du monde.

 

Une épopée des bas-fonds

 
<<Foire à Soho. Les mendiants mendient, les voleurs volent,  les putains font les putains. >> Dès les premiers mots de sa pièce, Brecht plante le décor : celui d'un monde où le crime relève du quotidien et où les criminels sont de simples professionnels. Dans ce décor, l'affrontement de deux anciens complices qui se transforment en ennemis : Mackie, bandit en gants blancs, tel que l'imagination populaire le rêve - plus cruel et impitoyable qu'un requin, mais capable de faire tourner la tête à toutes les femmes, aux jeunes filles les plus innocentes comme aux prostituées, et Peachum, l'hommes d'affaires qui, sans jamais se séparer de sa Bible, a fait de la mendicité un business.
A la veille des fêtes du couronnement, Peachum organise avec sa horde de miséreux un défilé de faux mendiants. Mackie, Peachum et Brown, le chef de la police, s'entendent comme larrons en foire jusqu'au moment où Mackie enlève la fille de Peachum pour l'épouser. Alors tout se gâte. Peachum demande à Brown la tête de Mackie - et l'obtient. En même temps, une tragi-comédie de la jalousie se déroule. Jalousie des femmes qui aiment Mackie, c'est-à-dire de Polly, dont le mariage a lieu dans une écurie entièrement meublée d'objets volés, et de Jenny, la fière putain, qui n'hésitera pas à livrer son amant à la police. Tout devrait logiquement s'achever sur l'exécution de Mackie, si une sorte de miracle ne produisait un happy end plutôt burlesque.


Cynisme et romantisme


Conçue par Brecht comme un << essai de théâtre épique >>, où des dialogues alternent avec des complaintes, des ballades et des choeurs, la pièce nous offre effectivement une sorte d'épopée des bas-fonds, avec quelques figures héroïques (Mackie, Jenny-des-Corsaires). Démythifiant la charité, elle démonte les mécanismes par lesquels pauvres et riches se roulent mutuellement. Mais le cynisme des propos tenus n'empêche pas un certain romantisme à la Charlie Chaplin : tendresse et amour fou sont ici combattus par le destin, mais l'authenticité de ces sentiments n'est pas mise en cause.

 

Extraits :

 

S'adressant à son << employé>> Filch, Peachum énumère différents types de déguisements capables de susciter la pitié :
Équipement A : victime du progrès des moyens de transport. L'alerte paralytique toujours gai (il mime le personnage), toujours insouciant, à peine assombri par un moignon. Équipement B : victime de l'art de la guerre. L'insupportable trembloteur importune les passants, travaille par le dégoût qu'il inspire (il mime le personnage), dégoût que la vue de ses nombreuses décorations atténue à peine. Équipement C : victime de l'essor industriel. Le pitoyable aveugle ou la haute école de l'art mendicitaire (il mime le personnage, en s'avançant à tâtons vers Filch. Au moment où il se heurte à Filch, celui-ci, effrayé, pousse un cri. Peachum s'arrête aussitôt et le toise d'un air stupéfait, et il se met à hurler) : Il a pitié ! Jamais, au grand jamais, vous ne ferez un bon mendiant !


                           ***


Chanson de Polly, séduite par Mackie


Un jour pourtant, par un grand soleil fou,
Il en vint un qui ne m'a rien demandé.
Il est entré sans un mot, il a accroché son chapeau à un clou,
Et je ne savais plus ce queje faisais.
Et comme il n'avait pas d'argent
Et comme il n'était pas charmant,
Comme son col même le dimanche n'était pas blanc,
Qu'il ne savait pas plaire aux dames
et n' était pas galant,
Je ne lui ai pas dit : non.
Je n 'ai pas gardé la tête haute,
Je n'ai pas parlé de choses et d'autres.
Ah, la nuit était pleine d'étoiles
Mais le bateau n 'a pas mis les voiles.
On ne pouvait pas en rester là,
Il n 'y avait plus qu'à se mettre au lit sans façons.
Savoir perdre la tête : tout est là.

 
                     ***

 

Pour convaincre Brown, chef de la police, d'arrêter Mackie, Peachum le menace de troubler les fêtes du couronnement.


Si les vrais malheureux arrivent... S'ils se tenaient en rangs serrés sur le parvis de l'église, ce ne serait pas un spectacle très réjouissant...Vous savez ce que c'est qu'un lupus, Brown ? Eh bien, imaginez côte à côte cent vingt pauvres bougres affligés d'un lupus !  La reine ne doit voir que des visages rayonnants, Brown, pas des visages rongés par le lupus. Et tous ces infirmes groupés près du grand portail ! II faut éviter ça à tout prix, Brown. Vous me direz que la police peut venir à  bout de tous ces pauvres gens.
Au fond, vous n' en êtes pas si sûr, avouez-le. Mais, même dans ce cas-là, imaginez l'impression que cela fera si la police est obligée de matraquer six cents pauvres infirmes !

 

Brecht s'est inspiré ici de "L'Opéra des gueux", ouvrage de John Gay, écrivain anglais du XVIII ème siècle. La pièce est l'une des plus connues du dramaturge - grâce en partie à la musique de Kurt Weill dont il a été fait de très nombreux enregistrements. Une nouvelle version des complaintes et bal1ade a été établie après la Seconde Guerre mondia1e, en 1946, avec des allusions directes à Hitler et au nazisme.


L'ouvrage a été porté plusieurs fois à l' écran. La première version cinématographique date de 1931, c'est
celle du célèbre cinéaste allemand Georg W. Pabst, qui a réalisé un film remarquable et utilisé la musique de Kurt Weill. C'est une oeuvre assez fidèle à l'esprit de Brecht, bien que ce dernier en ait été mécontent et ait fait un procès aux producteurs. Dans la version française, réalisée simultanément, les rôles principaux sont tenus par Albert Préjean, Florelle et Gaston Modot.


Trente ans plus tard, en 1962, Curd Jürgens a incarné à son tour le personnage de Mackie dans un long-métrage assez médiocre du metteur en scène allemand Wolfgang Staudte.

 

Ella fitzgerald extrait de l'Opéra de quat'sous

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives