Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 13:17


1844  1924


Anatole France, considéré en son temps comme l'un des plus grands écrivains vivants, est aujourd'hui  peu lu, voire oublié.

La relative indifférence de la postérité pour les oeuvres d' Anatole France a eu notamment pour origine la haine que lui vouèrent les surréalistes. A la mort de l' écrivain, ceux-ci publièrent  "Un Cadavre", pamphlet excessif dans lequel ils vitupèrent A. France, l' accusant de médiocrité el de << servilité >>. Manière quelque peu injuste de régler son compte à  l' écrivain << officiel >> de la III ème  République.

Une carrière littéraire

Anatole France, de son vrai nom Anatole François Thibault, naît à Paris le 16 Avril 1844. De son père libraire, il hérite la passion des livres, le goût de l'érudition et de la fréquentation des hommes d'esprit. Malgré des études médiocres, qui lui laisseront http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/13/Anatole_FranceA.jpgle dégoût d'un système éducatif trop rigide, France commence une carrière littéraire qui le mènera au pinacle de la gloire et en fera l'un des écrivains les plus en vue de son temps, voire un véritable <<maître à penser >>. Membre du comité du Parnasse contemporain, puis bibliothécaire du Sénat, il épouse en 1877 Marie-Valérie Guérin de Sauville, dont il aura une fille et dont il divorcera en 1893. En 1881, il publie "Le Crime de Sylvestre Bonnard", histoire d'un honnête érudit qui, décidé à vendre tous ses manuscrits pour doter sa pupille, en  "subtilise" quelques-uns, trop chers à son coeur. C'est la première étape d'un succès qui durera jusqu' à la fin de sa vie, grâce aux qualités du penseur et du romancier, mais aussi grâce au charme de l'homme du monde.

La gloire de l'écrivain installé

En 1885, l'écrivain se lance dans une féconde activité de critique littéraire, pour des joumaux tels que Le Temps ou Le Globe ; Marcel Proust, qui l'admire à ses débuts, s'inspire en partie de lui pour le personnage de Bergotte, dans "A la  recherche du temps perdu". Sensible à l'admiration du jeune Proust, France préfacera son premier livre "Les Plaisirs et les jours". Il devient un pilier de la société parisienhttp://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/20/Caillavet%2C_L%C3%A9ontine_de.jpgne, un personnage officiel de la III ème République, il rencontre Mme Arman de Caillavet, dont il anime le salon et avec qui il aura une longue liaison. Écrivain reconnu et installé, il est élu à l' Académie française en 1896. Après la mort de Mme de Caillavet, il se remarie avec Emma Laprévotte. Sa brillante trajectoire littéraire culmine avec l'attribution du Prix Nobel en 1921, qui consacre la renommée intemationale de l'écrivain. En 1924, à l'occasion de son quatre vingtième anniversaire, de nombreux pays rendent hommage à Anatole France. Celui-ci meurt six mois plus tard.

Le romancier humaniste

Après une première tentative infructueuse dans le domaine de la poésie - en tant que critique, il refusera notamment Verlaine et Mallarmé au Parnasse contemporain, refus qu'il regrettera par la suite- France,se réclamant d'un " naturalisme romantique", aborde le roman avec bonheur : les souvenirs d'enfance (Le Livre de mon ami, 1885), les aventures sentimentales (Le Lys rouge, 1894), la satire des moeuo provinciales (L'Histoire contemporaine, 1897-1901), le roman "social" (Crainquebille, 1902), le conte philosophique (L'lle des Pingouins, 1908), le roman historique, enfin, (Les Dieux ont soif, 1912), récit de la vie quotidienne sous la Terreur, considéré comme son chef-d'oeuvre. Ses ouvrages connaissent un très grand succès auprès du public. Héritier d'un scepticisme à la Montaigne, de l'esprit critique et de l'ironie du Siècle des Lumières, France s'efforce de porter un regard lucide - sur lui-même d'abord, puis sur le monde - et s'attache à dénoncer, avec le regard mi-désabusé mi-débonnaire du sage humaniste, la folie et la sottise de ses contemporains.

L'esthète et l'intellectuel

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f8/FranceGodsAthirst.jpg/280px-FranceGodsAthirst.jpgToutefois, chez lui, la réflexion critique n'efface pas une certaine nonchalance sensuelle. Son ton est volontiers celui de la causerie, de la flânerie ; ses romans laissent percer son amour de la vie et sa profonde pitié pour les hommes. Penseur, Anatole France met le doigt sur toutes les formes d'injustice, d'intolérance et de dogmatisme, sans toutefois remettre en cause radicalement l'ordre social qui le nourrit. Tout en affirmant certains engagements idéologiques - son anticléricalisme, son positivisme teinté de romantisme, son pacifisme - il ne se départit pas d'une certaine douceur de ton, tempérée par son exigence du beau style et son amour des classiques.

L'engagement à gauche

Néanmoins, dans la deuxième moitié de sa vie, il s'engage de plus en plus nettement à gauche. C'est ainsi que, aux côtés de Zola, il défend Dreyfus, et qu'il manifeste ouvertement son opposition à la guerre (<<on croit mourir pour la Patrie on meurt pour des industriels >>,dira-t-il), ainsi que sa sympathie à l'égard de la révolution russe et des idées socialistes. Ces prises de position ne sont pas le fruit d'une croyance dogmatique, mais d'un amour de l'harmonie, d'une volonté raisonnable de lutter pour la justice sociale. Critiqué à droite pour ses préoccupations sociales, à gauche pour son dilettantisme, Anatole France aura.surtout été un <<intellectuel >> esthète, épris d'indépendance, de sagesse et de beauté.

Notes :

Parmi les critiques susceptibles d'expliquer l'oubli dans lequel Anatole France est tombé, on peut retenir celle de Gide, qui reprochait à ses écrits de ne pas posséder, malgré leur belle langue, ce <<tremblement>> qui fait les grandes oeuvres littéraires.

<<Ecrivain classique, socialiste en dentelles, esprit voltairien, Anatole France a été non seulement, comme il l'écrit d'un de ses personnages, "la coqueluche des femmes", mais également d'un large public de son temps. Depuis lors, la gloire du Prix Nobel s'est quelque peu fanée. Son engagement apparaît de surface, son style trop artiste. >>

-C. de Trooz, <<Anatole France >>

<<Son pessimisme général à l'égard de  l'espèce humaine ne l'empêche pas de marquer plus précisément les  responsabilités. Il ne le conduit pas non plus à une indifférence égoïste ou à un repliement douillet dans le domaine de l'art.
Cette tentation - celle même du néant existe certes, mais contrebalancée par le désir d' apprendre aux hommes la lucidité, de dénoncer les erreurs, et même de s'engager dans l'action militante. Le pessimisme, chez lui, peut hausser les épaules et sourire, s'indigner ou se décourager, il ne se résigne pas. France ne manque pas (...) d'être combatif, de lutter pour une société moins absurde.>>

-Émilien Carassus, préface de La Vie enfleur, Gallimard, 1983

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives