Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 15:35


Le jeune libertin Valentin, après avoir juré qu'il séduirait Cécile mais que jamais il ne l'épouserait, se trouve pris au piège du mariage.

Publié dans la Revue des deux mondes en 1836, "Il ne faut jurer de rien" est la dernière grande oeuvre dramatique de Musset. Agé de vingt-six ans, il semble être à l'apogée de son activité littéraire poétique, dramatique el narrative.

Un proverbe de salon

L'oncle Van Buck adresse à son neveu Valentin une série de remontrances pour son insouciance, son oisiveté et ses dépenses. A ces défauts, iI propose une solution : le mariage. Mais Valentin est un jeune libertin : iI promet de tenter de séduire la jeune fille qu'on lui présentera pour montrer qu'il ne faut pas l'épouser. En cas d'échec, iI veut bien se marier avec elle. Au château de Mantes où iIs sont conviés, iI imagine donc de multiples stratagèmes pour séduire Cécile de Mantes qui reste insensible. Il se décide alors à lui écrire ; mais la baronne, mère de Cécile, s'empare de la lettre. S' y voyant ridiculisée, elle chasse Van Buck et son neveu. Valentin envoie par un intermédiaire un billet à Cécile qui a été enfermée. Elle y répond, acceptant  le rendez-vous qu'iI lui a proposé. Celui-ci croit ne passer "qu' un quart d'heure d'amourette" avec elle mais iI se trouve finalement pris au piège du mariage. Il est vaincu par Cécile. Il ne faut donc jurer de rien.

L'art de la modulation

Dans "II ne faut jurer de rien", deux mondes diffèrent sensiblement : Van Buck et Valentin représentent la noblesse déchue devenue commerçante, la  baronne et Cécile, l'aristocratie de l'Ancien Régime. L'éducation des deux jeunes gens est elle aussi contrastée : au jeune dandy blasé par trop d'aventures, vivant d'expédients, répond la jeune fil1e étroitement surveillée qui cherche la voie de son propre bonheur. La morale de la jouissance, du dandysme de la ville, se confronte donc à la morale de la charité, de la hiérarchie sociale aristocratique de la campagne. La pièce devient ainsi un jeu dramatique, qui prend le dialogue  pour support, ferment et substance même de I'action, alors qu'il n'apparaît au départ que comme une conversation en liberté. L'action dramatique progresse d'entrevues en entrevues, le dramaturge conduit les personnages d'une main ferme alors qu'ils ont l'air d'improviser leur rôle.


Extraits :

L ' oeuvre s'inscrit dans l'ensemble Comédies et Proverbes. Musset en modifia le texte quand il s'agit de représenter la pièce à la Comédie Française en 1848.

Acte 1, scène I

VAN BUCK. - Fi donc ! mademoiselle de Mantes est sage et bien élevée.. c'est une bonne petite fille.

VALENTIN. - A Dieu ne plaise que j'en dise du mal ! elle est sans doute la meilleure du monde. Elle est bien élevée, dites-vous ? Quelle éducation a-t-elle reçue ? La conduit-on au bal, au spectacle, aux courses de chevaux ? Sort-elle seule en fiacre, le matin, à mid,. pour revenir à six heures ? A-t-elle une femme de chambre adroite, un escalier dérobé ? {A-t-elle vu La Tour de Nesle. et lit-elle les romans de M. de Balzac ?} La mène-ton, après un bon dÎner, les soirs d'été, quand le vent est au sud, voir lutter aux Champs-Elysées dix ou douze gaillards nus, aux épaules carrées ?  A-t-elle {pour maÎtre} un beau valseur, grave et frisé, au jarret prussien, qui lui serre les doigts quand elle a bu du punch ? Reçoit-elle des visites en tête à tête, l'àprès-midi, {sur un sopha élastique,} sous le demi-jour d'un rideau rose ? A-t-elle à sa porte un verrou doré, qu'on pousse du petit doigt en tournant la tête, et sur lequel retombe mollement une tapisserie sourde et muette ? Met-elle son gant dans son verre lorsqu'on commence à passer le champagne ? {Fait elle semblant d'aller au bal de I'Opéra, pour s'éclipser un quart d'heure, courir chez Musard et revenir bâiller ?} Lui a-ton appris, quand Rubini chante, à ne montrer que le blanc de ses yeu.x. comme une colombe amoureuse ? {Passe-t-elle l'été à la campagne chez une amie pleine d'expérience, qui en répond à sa famille, et qui, le soir, la laisse au piano, pour se promener sous les charmilles, en chuchotant avec un hussard ?} Va- t- elle aux eaux ? A-t-elle des migraines ?

VAN BUCK. - Jour de Dieu ! qu'est-ce que tu dis là !

VALENTIN. - C'est que si elle ne sait rien de tout cela, on ne lui a pas appris grand-chose .. car, dès qu'elle sera femme, elle le saura, et alors qui peut rien prévoir ?

                        ***
Acte III scène 4

CÉCILE. - Vous me disiez  "tu", tout à l'heure, et même, je crois, un peu légèrement. Quelle est donc cette mauvaise pensée qui vous a frappé tout à coup ? Vous ai-je déplu ? Je serais bien à plaindre. Il  me semble pourtant que je n'ai rien dit de mal. {Mais si vous aimez mieux marcher, je ne veux pas rester assise. (Elle se lève.)]  Donnez-moi le bras {, et promenons-nous]. Savez-vous une chose ? Ce matin, je vous avais fait monter dans votre chambre un bon bouillon qu' Henriette avait fait. Quand je vous ai rencontré, je vous l'ai dit j'ai cru que vous ne vouliez pas le prendre. et que cela vous déplaisait. J'ai repassé trois fois dans l'allée m'avez-vous vue ? Alors vous êtes monté ..je suis allée me mettre devant le parterre, et je vous ai vu par votre croisée ; .vous teniez la tasse à deux mains. et vous avez bu tout d'un trait. Est-ce vrai ? L'avez-vous trouvé bon ?

VALENTIN. - Oui, chère enfant,  le meilleur du monde { bon comme ton coeur et comme tNi].


Notes :

Les structures de parenté sont la justification des rapports entre les personnages. Chaque famille est en effet incomplète. Il n'est jamais question des parents de Valentin, pas plus que du père de Cécile. Valentin vit dans un univers masculin ; le seul homme qui paraisse dans l'entourage de Cécile dans la pièce est l' abbé qui est ridiculisé et en outre berné par Cécile. Ces deux familles sont donc appelées à se réunir pour former une structure complète.

"Comme cette phrase est nette, vive, alerte ! Comme I'esprit pétille au choc du dialogue ! Que de malice, et en même temps quelle tendresse ! La bouche sourit et l'oeil brille, lustré par I'émotion."

- Théophile Gautier.

"Il  n'est guère possible de conduire sûrement un dialogue sans avoir en quelque degré le sens psychologique. Musset I'a eu plus qu'aucun romantique. (...) C'est une comédie fantaisiste, précieuse et naturelle, excentrique et solide, sentimentaIe et gouailleuse, plus poétique que la comédie de Marivaux, moins profonde que la comédie de Shakespeare."

- Gustave Lanson.

Il ne faut jurer de rien
s'achève sur une
leçon de langage : Cécile impose sa volonté en faisant progresser irrésistiblement le dialogue vers la vérité par une dialectique complexe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Cathou
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Cathou
  • Le blog de Cathou
  • : Bonjour à tous.... Une approche de certains écrivains ; vie, œuvres, extraits. A l'attention de la personne "ANONYME" qui se reconnaîtra.... : je n'ai jamais voulu m'approprier ce travail, j'ai noté dans ma page d'accueil les sources :Ce blog sans prétention aucune a été crée à partir de fiches -collection Atlas - et d'ouvrages - collection Lagarde et Michard et collection Nathan "Grands écrivains du Monde", -
  • Contact

Divers personnages....


DANTE


                                                                                                      Béatrice Portinari









Dante par Giotto








Première page de la Divine Comédie













************************************************






SOPHOCLE



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/92/Sophocles.jpg/220px-Sophocles.jpg

                                                                                                            


     
       

                      

                                                                                                       Antigone




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fc/Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg/180px-Philoctetes_Hermonax_Louvre_G413.jpg

Philotecte abandonné par les Grecs







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/ff/Sophocles_CdM_Chab3308.jpg/180px-Sophocles_CdM_Chab3308.jpg
Sophocle  Bas relief en marbre









Sophocle




*********************************************************************************




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3f/Sanzio_01_Pythagoras.jpg/220px-Sanzio_01_Pythagoras.jpg

Pythagore



http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/ca/Plato_Symposium_papyrus.jpg/220px-Plato_Symposium_papyrus.jpg

Le Banquet manuscrit sur papyrus.






Platon par Raphaël





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a4/Aristoteles_Louvre.jpg/200px-Aristoteles_Louvre.jpg

ARISTOTE





Aristote par Raphaël




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/9/98/Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg/200px-Sanzio_01_Plato_Aristotle.jpg


Aristote sur une fresque murale à Rome




http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ac/BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg/300px-BattleofIssus333BC-mosaic-detail1.jpg


Alexandre à une bataille






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/79/AlexanderAndLion.jpg/300px-AlexanderAndLion.jpg



Alexandre combattant un lion







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/fr/thumb/3/38/Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg/200px-Alexander_on_Bucephalus_bronze_statue.jpg



Bronze - Alexandre









Buste d'Alexandre le Grand







http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/3/3b/Alexander_and_Aristotle.jpg/250px-Alexander_and_Aristotle.jpg

Alexandre et Aristote





http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/c/c1/Grandes_chroniques_Roland.jpg/300px-Grandes_chroniques_Roland.jpg
Enluminure "Chanson de Roland"










http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/1/18/Mort_de_Roland.jpg/300px-Mort_de_Roland.jpg
Mort de Roland à Ronceveaux
















http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d6/Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg/250px-Charlemagne_and_Pope_Adrian_I.jpg
Charlemagne et le Pape Adrien I






http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/7/75/Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg/250px-Charlemagne_et_Louis_le_Pieux.jpg


Charlemagne et son fils Louis le Pieux






RUTEBOEUF

                            



http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:CSPIsFWD7EZ5VM:http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/5f/Jean_de_Joinville.jpg






Ruteboeuf par Clément Marot

Archives